Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 03:10





Chez notre ami Carambaolé, nous sommes 17 auteurs à participer à un dialogue surréaliste et carrément improbable!!
Nous sommes tous "cachés" derrière un pseudo.
Je participe!

Saurez-vous  découvrir lequel de ces 17 textes m'appartient?

J'attends vos pronostics, sachant qu'il est très difficile de reconnaître un "style"!!

Je vous invite donc à vous rendre chez Carambaolé pour une bonne partie de plaisir et de rires!!
Vous ne serez pas déçus car certains textes valent vraiment leur pesant d'or!!!
N'hésitez pas à laisser quelques commentaires.

Bon, alors?? Qui suis-je???

Bientôt la réponse!



Repost 0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 16:21



En degrés et par paliers,

Je m’envole hors de ma cage,

Déjouant la surveillance de mon garde corps.

En spirales, à la volée,

Je m’élève en marches dansantes

Ou bien plonge, vertigineux,

Dans un vide sur tapis rouge.

 

Qui suis-je ?



 

 
Devinette Ô combien facile, je vous l'accorde, mais mes mots avaient envie de prendre un peu d'altitude aujourd'hui! Et comme je n'ai pu les réfréner...je les ai laissés s'amuser en cavalcades bruyantes jusqu'à l'essoufflement!






Repost 0
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 15:24





L igne d’horizon

A u crépuscule des mots

 

C averne aux trésors

A ntre bien étrange

V irtuelle expression

E léxir de passion

R onde des mots en

N uits blanches étoilées

E n farandoles endiablées

 

D ivin partage

E nsorcellement

S ucrés breuvages et

 

M ixtures de mots

O nde de l’encre

T oujours sympathique

S onnez amis et entrez bien vite !




Cet acrostiche a été écrit pour un petit jeu sympathique qui tourne en ce moment dans la blogosphère...un tag...mais ceci n'est pas à proprement parler un tag...c'est un jeu d'écriture tout simplement... ça fait travailler les méninges et ça pousse à créer des trucs qu'on n'aurait pas forcément imaginés, sans y avoir été poussés...Ce petit jeu m'a vivement intéressé, c'est pourquoi j'ai répondu volontiers à l'invitation de Lmvie.:-)
Il s'agissait, comme vous l'aurez compris, d'imaginer un acrostiche avec le titre de son blog...
Alors si ça vous dit de participer aussi, vous y êtes chaleureusement conviés!


Repost 0
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 00:35






Recette de l'amitié:

Un peu de disponibilité
Un zeste de tendresse
Une pincée d'écoute
Et beaucoup de sincérité.





Voilà ce que je viens de recevoir: c'est joli non?
Pour moi, ce n'est pas un tag (vous savez ces trucs que je n'aime pas en général!!!), non, non, c'est un vrai cadeau que je prends comme tel et qui me touche beaucoup venant d'une personne aussi sensible et sincère qu' Oxygène...Aussi je ne peux refuser un tel geste qui vient du coeur et ce mot "Amitié" qui résonne dans le mien!

Merci fidèle Oxygène :-)
L'ennui dans ces jeux-tags ( meuh nan, c'est pas un tag!!), c'est qu'il ne faut pas rompre la chaîne...et choisir 7 personnes, à son tour, pour renvoyer l'image et pour
faire que le mot AMITIE se propage dans les couloirs de la blogosphère...Et 7 personnes...mais ce n'est pas assez!!! C'est un jeu cruel, finalement...comment choisir?
Haaaaa que je n'aime pas ça...
Moi, j'aimerais envoyer ce joli signe d'amitié à tous les blogopotes qui sont dans ma liste de favoris que vous voyez dans la colonne de droite...
En y réfléchissant bien...avec mes neurones de blonde...je me dis que si la chaîne d'amitié n'est pas interrompue...et bien finalement, grâce un peu à ma petite contribution, ceux que je n'aurai pas cités aujourd'hui...et bien finiront par recevoir ce signe d'amitié quand même!! Voilà!
Ouf, je culpabilise moins ainsi, héhé! Et puis...le meilleur signe d'amitié n'est-il pas les visites sincères que l'on fait par plaisir aux amis que l'on aime lire?
Et ne mesure-t-on pas l'attachement de ces amis-mots aux coms que ceux-ci laissent régulièrement à chaque édition de nouvel article? Ces visites fidèles sont de vrais témoignages d'amitié et font tellement plaisir, merci!

Alors...le moment délicat est arrivé...(oui, oui Nicky...faut que tu te jettes à l'eau...)
Je vais nommer 7 amis parmi...tous mes autres amis...
Et je nomme:

Quichottine, Nettoue, Lmvie, Hirondelle, Marail, Urga, Angel... ... .......................

( les points de suspension...vous les voyez?...ce sont tous les autres noms que je cite dans ma tête!)





Repost 0
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 03:46



 

 

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années,

 

On devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.

 

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l'âme.

 

(Douglas MacArthur)








Repost 0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 04:00







(…) Soudain, il leva sa main pour saluer la nuit. Un grondement coula des harpes éoliennes. Les flûtes sourdes jouèrent comme des sources.


« Les mondes, dit l’homme, étaient dans le filet du Dieu comme des thons dans la madrague… »


On devait l’entendre jusque sur les autres bords de la terre et du ciel. (…)

 

Jean Giono. « Le serpent d’étoiles ». Page 122/123. Les cahiers rouges. Editions Grasset.

 


Je n’aime pas les tags, non je n’aime pas vraiment ça…

 

Comme la dernière de la classe, je me planque près du radiateur, en regardant ailleurs quand l’œil de la maîtresse fait le tour de la classe pour choisir l’élève qu’elle va interroger…

 

Mais c’est tombé sur moi il y a quelques jours ! Iris m’a taguée…

Alors, exceptionnellement, je me prête au jeu !

 

C’est le tag 1-2-3 :

 

Il s’agit de prendre un livre à la page 123, de livrer les cinq phrases qui succèdent les cinq premières phrases de cette même page.

 

Je suis en train de relire « Le serpent d’étoiles » de Giono, un livre que je trouve très beau, entre drame épique et récit d’initiation.

La Provence des bergers et les mots métaphoriques de ce grand auteur…alors évidemment j’ai choisi ce livre-là qui faisait plus de 123 pages (ouf !)

 

Le hic que j’ai rencontré : la page 123 ne comportait que…4 phrases, celles que j’ai retranscrites…Aussi, je vous le dis franc et net : j’ai un peu triché et me suis servie de la page 122 – juste un petit peu- (Ce n’est pas vraiment tricher ça, si ? et bien je-fais-ce-que-je-veux, na !)

 

Ensuite, il faut taguer quatre autres personnes (les pauvres…) … refiler le bébé quoi ! Et ça, j'aime encore moins… Aussi, je mets mes règles à moi (euh, c’est pas du jeu ?? ha, siii…bon !) et je choisis de taguer, contrainte et forcée :

 

 Decrypto, Limpide, José-Carlos, Loïc-Emmanuel.

 

MAIS je leur dis : « Vous n’êtes pas obligés de participer si ce n'est pas un plaisir pour vous !!!! »

 

Héhé, m’en suis pas trop mal sortie, hein ?!
Héhé!





Repost 0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 17:09





J'ai trouvé ce petit jeu d'écriture amusant chez Lmvie

Pour créer une "rondibelle", il faut faire des alexandrins se terminant successivement l'un par un prénom, l'autre par un plat cuisiné!
J'ai voulu moi aussi m'amuser et voici ma contribution:


Demain à dîner je compte sur vous Pauline

Vous dégusterez un canard en terrine

Venez accompagnée de votre cher ami Jean

Je sais qu’il aimera mes filets de flétan

Sera présente aussi ma cousine Marie

A qui j’ai promis un bon poulet au curry

Vous rencontrerez aussi mon ami Martin

Qui ne résiste pas à ma tarte Tatin

Et cerise sur le gâteau, mon amie Anne

Nous arrosera du meilleur des champagnes !


Si vous avez un peu de temps et si vous aimez jouer, essayez vous aussi !


Repost 0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 01:40



Petit jeu !

Alfred en pinçait pour George! Oui, vous savez Alfred de Musset...et George Sand, la note et la plume!...
Pour obtenir un rendez-vous galant, Alfred envoya un jour à George un poème codé, sous la forme de cet acrostiche-là! Plutôt osé pour l'époque, non?


Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,

Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?

Vous avez capturé les sentiments d’un cœur

Que pour vous adorer forma le Créateur.

Je vous chéris, amour, et ma plume en délire

Couche sur le papier ce que je n’ose dire.

Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :

Vous aurez quel remède apporter à mes maux


Et bien George ne s'est pas démontée et voilà la réponse qu'elle lui renvoya:

Cette insigne faveur que votre cœur réclame

Nuit à ma renommée et répugne à mon âme 

(Mon Dieu, quelle sainte-nitouche!!)

Cette insigne faveur que votre cœur réclame
Nuit
peut être à l'honneur mais répond à ma flamme

  ( Bin dis donc, l'avait pas froid au...aux yeux, la dame, hein!)

Lors d'un atelier d'écriture hebdomadaire où l'on s'amusait beaucoup, on nous donna la consigne de faire un pastiche en "langage contemporain" de ce même acrostiche, un peu le langage de nos cités quoi!
Voilà quelle fut ma contribution:


Quand
je te balance que je te kiffe

Veux-tu en plus cent balles et un mars ?

Tu m’rends relou depuis le mois de Mars

Que même t’es bien mieux que la sniff !

Je te kiffe ma meuf, et mieux que ça.

Couche pas avec un autre mec ou

Avec mes cops on descendra :

Toi, surtout, sois jamais chelou !


Réponse de la belle:

Cette invite, ça me fait partir en slam

Minute, tu m’causes plus calme !


Voilà! Alors on aurait pu "pasticher" Musset et Sand dans un autre style...(argot par exemple...) 


Si vous avez le coeur à jouer, en cette période plutôt morose, n'hésitez pas à adapter votre style préféré! Je mettrai en ligne sur cette même page, à la suite,  vos acrostiches sûrement drôles et originaux!

Je rappelle la définition du mot ACROSTICHE donné par notre ami Wiki:

"L'acrostiche est un poème dans lequel les initiales de chaque vers, lues verticalement de haut en bas, composent un mot.


Pour finir en beauté et vous faire sourir un peu, en cette période de crise financière, voici le proverbe du jour:

"Mieux vaut mettre ses bourses en action que mettre ses actions en
bourse" !!

Messieurs, cogitez bien !!








Repost 0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 03:57

Toile de Georges Laures


Aujourd'hui, j'avais envie de vous faire partager une citation que j'aime beaucoup:

                "Le rire est une poussière de joie
                      qui fait éternuer le coeur."

Savez-vous de qui est cette citation?

(N'attendez pas de réponse à ma question...car non, non, je ne sais pas...c'était un jeu...sans la réponse à la question, héhé!!)
Repost 0

Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre