Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 04:00







(…) Soudain, il leva sa main pour saluer la nuit. Un grondement coula des harpes éoliennes. Les flûtes sourdes jouèrent comme des sources.


« Les mondes, dit l’homme, étaient dans le filet du Dieu comme des thons dans la madrague… »


On devait l’entendre jusque sur les autres bords de la terre et du ciel. (…)

 

Jean Giono. « Le serpent d’étoiles ». Page 122/123. Les cahiers rouges. Editions Grasset.

 


Je n’aime pas les tags, non je n’aime pas vraiment ça…

 

Comme la dernière de la classe, je me planque près du radiateur, en regardant ailleurs quand l’œil de la maîtresse fait le tour de la classe pour choisir l’élève qu’elle va interroger…

 

Mais c’est tombé sur moi il y a quelques jours ! Iris m’a taguée…

Alors, exceptionnellement, je me prête au jeu !

 

C’est le tag 1-2-3 :

 

Il s’agit de prendre un livre à la page 123, de livrer les cinq phrases qui succèdent les cinq premières phrases de cette même page.

 

Je suis en train de relire « Le serpent d’étoiles » de Giono, un livre que je trouve très beau, entre drame épique et récit d’initiation.

La Provence des bergers et les mots métaphoriques de ce grand auteur…alors évidemment j’ai choisi ce livre-là qui faisait plus de 123 pages (ouf !)

 

Le hic que j’ai rencontré : la page 123 ne comportait que…4 phrases, celles que j’ai retranscrites…Aussi, je vous le dis franc et net : j’ai un peu triché et me suis servie de la page 122 – juste un petit peu- (Ce n’est pas vraiment tricher ça, si ? et bien je-fais-ce-que-je-veux, na !)

 

Ensuite, il faut taguer quatre autres personnes (les pauvres…) … refiler le bébé quoi ! Et ça, j'aime encore moins… Aussi, je mets mes règles à moi (euh, c’est pas du jeu ?? ha, siii…bon !) et je choisis de taguer, contrainte et forcée :

 

 Decrypto, Limpide, José-Carlos, Loïc-Emmanuel.

 

MAIS je leur dis : « Vous n’êtes pas obligés de participer si ce n'est pas un plaisir pour vous !!!! »

 

Héhé, m’en suis pas trop mal sortie, hein ?!
Héhé!





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Iris 30/11/2008 03:27

Merci pour cette citation et surtout merci de t'être prêté au jeu...

Il est toujours bon de découvrir certains auteurs par les yeux des autres... du coup tu m'as donné envie de voir ce que donnait Jean Giono malgré mes réticences !!! ^^

Nickyza 30/11/2008 23:42


Oui....je sais...Giono...ça fait "scolaire et livre imposé"! Mais c'est vraiment beau...quel style imagé...Essaie :-))


Quichottine de retour :0010: 25/11/2008 00:26

Bien sûr ! Dès que je le pourrai. C'est évident !

Bonne nuit, Nickyza !

Quichottine :0010: 22/11/2008 16:38

Merveilleusement bien !

... et tu as eu raison de dire qu'on n'était pas obligé...

J'adore quand tu écris ainsi, et quand tu te mets à dire "na" en tirant la langue...

Gros bisous et grand merci, Nickyza ! :0010:

Nickyza 25/11/2008 00:24



Na et re-na! Oui, on est obligés de rien, hein! Juste de toujours se faire plaisir, na! Rires


Ce tag m'aura au moins permis de parler de ce livre que je trouve magnifique...que d'images dans les mots de Giono...un vrai bonheur!  Je te le recommande,
Quichottine, si tu ne l'as pas encore lu, toi la bibliothécaire :-))



José-Carlos 18/11/2008 01:40

Merci, Nickzya, de m'avoir tagué... Le problème c'est que je suis parmi ceux qui ne se prêtent pas à ces jeux...
Bonne nuit et merci encore que tu ais pensé à moi.

Nickyza 19/11/2008 13:20


Hello José-Carlos :-)
Chacun reste libre, heureusement! Si ce n'est pas du plaisir je ne vois pas l'intérêt...
Bonne journée à toi.


Limpide 17/11/2008 20:22

Tu vas rire....
moi à la page 123 de mon bouquin....
après les 5 premières lignes, il n'en reste que deux
peut être que je suis un tit peu copieuse....
bon je vais en prendre un autre...
MDR......

Nickyza 19/11/2008 13:15


Le truc déjà, c'est de choisir le bon livre, hihi!! Celui que l'on aime, celui qui fait PLUS de 123 pages, celui qui a suffisamment de lignes et phrases à la page
123...ensuite c'est du gâteau, héhé!!
Bon courage Limpide :-))


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre