Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 23:53

Chapeaux 3902 - CopieChapeaux 3903 - Copie 

 

 

 

Chapeaux 3882 - Copie

 

 

 

 

 

Chapeau,  Cathy !! (C'est une copine à moi, à qui je réponds à un mail groupé, envoyé à quelques unes de ses amies pour nous demander de sortir nos chapeaux à l'occasion du mariage de sa fille adorée! )

 

Je te tire mon chapeau pour cette charmante idée que nous allons, of course, toutes adopter Samedi, jour du mariage de ta fille Marie-Laetitia !

 

Porter un chapeau...OUI, mais pas n'importe quel chapeau !!

 

                                                                                                Chapeaux 3919 - Copie

 

Chapeaux 3907 - Copie Chapeaux 3925 - Copie

 

 

J'ai donc démarré ma journée ce matin sur les chapeaux de roue, direction la boutique de la modiste, pour dénicher LE chapeau qui saurait coiffer ma petite tête de façon plaisante.

 

Petit bibi, large capeline, charlotte, chapeau de paille, chapeau rond-vive les bretons, chapeau pointu turlututu...j'ai TOUT essayé !

 

Echevelée, ébouriffée...même les chapeaux en ont perdu des plumes !

 

 

                                                    Chapeaux 3905 - Copie

Chapeaux 3931 - Copie       Chapeaux 3904 - Copie

 

 

 

Un truc à vous faire travailler du chapeau en moins de deux minutes !

 

Et là, je vois certaines de mes copines,- qui me connaissent bien,- qui sont en train de penser en me lisant : "ça y est, voilà la Nicky emportée par son imagination fertile et qui nous embarque encore dans l'une de ses histoires rocambolesques...elle exagère encore, comme d'habitude !!!"

 

Oui, je sais...c'est facile de me faire encore porter le chapeau, hein les copines !! Mais là, NON, je n'exagère pas : Même Madame la modiste n'en pouvait plus non plus !

 

On en a vraiment bavé des ronds de chapeaux !!

 

Mais soudain, Ô joie et soulagement, UN chapeau m'a sauté aux yeux (et bientôt sur la tête !) : c'était celui-là et pas un autre !

 

 

 

Chapeaux 3930 - Copie 

J'ai donc réussi, finalement, à tirer mon épingle à chapeau du jeu !

 

Aussi, je vous souhaite de trouver facilement votre chapeau à vous, si ce n'est déjà fait !

 

Néanmoins, sans vouloir encore avoir l'air de m'occuper du chapeau de la gamine...je ne puis m'empêcher de vous donner quelques conseils amicaux à vous, les filles-mes-copines :

 

Evitez, autant que possible, le turban, le foulard, le voile, le képi de gendarme, la casquette, la chéchia ou la coiffe bigoudène...des couvre-chefs, ma foi, difficiles à porter lors d'un mariage...La cloche peut également s'avérer démodée...

Mais..."MiroirÔmonbeaumiroir" saura vous dire ce qui vous va ou... pas ! Lui seul détient la vérité, faites-lui confiance !

 

Cela dit, soyez cependant rassurées car sachez que :

 

"Qui a bonne tête ne manque pas de chapeaux" et que :

 

" Le prix du chapeau n'est pas en rapport avec la cervelle qu'il coiffe"

 

Et attention : "Qui sème le vent,court après son chapeau" !!!

 

 

 

                                                 Chapeaux 3921 - Copie                                                                               

 

                                                                                              Chapeaux 3932 - Copie 

Chapeaux 3917 - Copie             

Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 01:29

 

 

René et Josiane, assis sur la digue à regarder la plage :

 

« T’entends, l’René, encore un enfant perdu…Au haut-parleur, ils ont dit qu’il attendait ses parents au poste de secours ! Me souviens pô que dans l’temps nous on perdait nos enfants si facilement… »

 

 

 

Ourson perdu

 

 

 

 

« Pour sûr que non ! T’as vu l’nombre de touristes au centimètre carré su’le sable ? On l’dit bien : un cochon n’y trouverait pas ses p’tits. Comment tu veux qu’un touriste y retrouve ses cochons ? »

 

« L’aut’jour, ils avaient même perdu une grand-mère…elle attendait aussi au poste de secours… »

 

« Z’ont pô réussi à la perdre sur l’autoroute, ils essaient la plage ! Prochaine étape, la noyade ! ça f’ra toujours une touriste de moins ! »

 

« Rooo, l’René, t’exagères ! »

 

 

 

 

Je repars quelques jours sur la jolie côte d'Opale, histoire de profiter des derniers beaux jours. Je partirai à la recherche de René...au travers des rues, sur la plage, au marché...Croiserai-je encore le vieux ronchon au détour d'un chemin ?

Je tendrai alors encore l'oreille et je vous rapporterai tout !

Les touristes étant repartis...peut-être René est-il calmé ?

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 19:19

 

 

 

 

Au marché

 

 

 

 

Au marché, au milieu de la foule des vacanciers :

 

«  Mais c’est qu’ils me marcheraient sur les arpions, ces babanes-là ! Devraient être en train de se noyer dans la mer, à c’theure…qu’est-ce qu’ils viennent faire ch…l’habitant jusqu’ici ? »

 

« J’t’avais dit que pour éviter la foule, il fallait v’nir plus tôt, l’René… »

 

« Ouais t’as raison, j’vais m’lever aux aurores pour leur laisser la place…et puis quoi encore ! On devrait interdire les marchés locaux aux touristes ! N’ont qu’à aller ach’ter leurs fruits chez Carrouf.

J’vais écrire au maire ! INTERDIRE le marché aux touristes !

Allez, Josiane, on rentre ! »

 

 

 

 

Jolie aquarelle empruntée

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 02:01

 

 

 

Dans la queue à la boulangerie, René au bord de l’apoplexie :

 

 

 

 

 

Boulangerie

 

 

 

 

« Une heure de queue pour une baguette….on aura tout vu ! Vivement qu’ils s’tirent, les envahisseurs !

Si elle se bouge pas les miches un peu plus vite que ça derrière son comptoir, le pain va être rassis avant not’tour ! »

 

« Chut, René, tout l’monde nous r’garde… »

 

« M’en fout, sont pas d’ici ; n’ont qu’à rentrer chez eux si sont pas contents, au lieu de manger le pain de nous aut’s ! »

 

 

(Il n'a vraiment peur de rien, l'René, il parle haut et fort...Quel provocateur ! Aucune patience, en plus ! C'est pas du pain qu'il va bouffer, l'René, mais du touriste, décidément !)

 

 

D'autres preuves de sa mauvaise foi, dans les articles précédents, là, en dessous >>>

 

 

Photo empruntée :  là

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 17:41

 

 

 

 

 René et Josiane, assis sur la digue à regarder la plage :

 

 

 

-plage-

 

 

 

 

« R’garde-moi ces grillados trop cuits ! Vont encore salir not’sable blanc avec leurs papiers gras. »

 

« Vont salir la mer aussi pendant qu’ty es ! »

 

« Mais oui, Josiane, absolument ! Tu prends 300 000 grillados bien gras, tu les plonges dans une eau claire et tu verras si l’eau est propre quand tu les re-sors ! C’est de la physique ! »

 

« Mmmm mouais… »

 

« Ya pô de mouais qui tienne ! Faudrait au moins 10 grandes marées par jour pour lessiver la Manche ! Et encore faudrait mettre sur « très sale »…si on veut pô que la Manche devienne un bouillon de culture comme la Méditerranée… »

 

« Un bouillon, ça bout…not’ Manche, elle est pô chaude comme ça…t’exagères, l’René ! »

 

« Ho, la Josiane, tu sais bien que les microbes mutent ; bientôt ils se plairont dans l’eau froide ! »

 

 

 

 

Toujours aussi désagréable, Monsieur René...et d'une mauvaise foi ! Quel râleur...!

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 01:32

 

 

 

 

journaux

 

 

 

 

 

Chez le marchand de journaux :

 

« Z’avez plus La voix du Nord  ? »

 

« Non, désolé…avec le flot de touristes, on arrive pô à suivre ! »

 

« Qu’est-ce ça peut leur foutre aux touristes, les nouvelles du Nord ? Et nous les gens du Nord, on n’a pu l’droit de savoir c’qui s’passe chez nous ? »

 

« ça va, l’René, la Côte d’Opale, elle a pas été mangée par la mer, c’te nuit ! »

 

« Rigole, rigole, l’Marcel…jusqu’au jour où t’auras l’air d’un con pasque le touriste en saura plus que toi sur ta propre ville ! C’est comme si je te demandais le Nice Matin ! Je te le demande, moi, le Nice Matin, hein ? Alors je vois pas pourquoi eux ils demandent la Voix du Nord !"

 

 

Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 02:46

 

 

 

 

poissonnerie-16882

 

 

 

 

Dans la queue à la poissonnerie :

 

« Quand il aura fini de crever les yeux de ce pauv’ bar, çui-là ! Cette manie de mettre ses doigts partout… »

 

« On s’en fout René, toute façon, ils sont morts les bars ! »

 

« Ouais, c’est ça Josiane…on verra quand tu s’ras morte si tu s’ras contente qu’un pauv’type te fourre le doigt dans l’œil ! »

 

 

 

Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:51

 

 

 

Parfois, lorsque j'ai le dos tourné, les étagères de ma bibliothèque s'animent d'étrange façon.

La nuit, les livres font la fête, les auteurs sortent des pages et discutent entre eux, confortablement installés dans mon canapé...de doux murmures emplissent ma bibliothèque...mais cela, vous le savez déjà !

 

Depuis quelque temps, les anges s'y mettent aussi...

 

Mes anges à moi sont de grands lecteurs, ça je le savais déjà, mais auparavant, ils s'installaient à lire lorsque je m'absentais, sachant qu'ils auraient devant eux une large plage de temps pour assouvir leur passion.

Dès qu'ils entendaient la porte d'entrée s'ouvrir, pfrrruit, ils regagnaient leur coin, comme si de rien n'était...

 

L'autre jour, quelle ne fut pas ma surprise en les découvrant regroupés, tous sur la même étagère, en pleine concentration ! Mon intrusion dans leur monde ne les a pas même dérangés; ils ont à peine levé les yeux de leur page, froncé juste un peu le sourcil et ils se sont replongés dans leur livre.

L'occasion était trop belle et la scène...extraordinaire et...magique...

Je me suis dit que personne ne me croirait quand je raconterai mon histoire...alors que croyez-vous que j'ai aussitôt fait, - et qu'auriez-vous fait à ma place -, ? Et bien je me suis précipitée sur mon APN et, - au risque de déranger mes chers petits anges -, j'ai immortalisé la scène !

Les anges ont été surpris par le flash...n'ont pas apprécié vraiment mon initiative, levant brusquement le nez de leurs pages en grimaçant...mais aussitôt, ils ont repris leur lecture, me signifiant cependant d'une mimique impatiente qu'il fallait que je range mon appareil-photos : une photo mais pas deux !

Je n'ai donc pas insisté, priant pour que la photo ne soit pas ratée !

 

Ce moment-là risquant de ne pas se reproduire en ma présence, j'étais soulagée de constater que la photo illustrait parfaitement l'ambiance de la scène et qu'elle serait surtout la preuve que tout ce que je vous raconte n'était pas sorti tout droit de mon imagination !

 

Vous la voulez la preuve ? La voilà :

 

 

 

Anges à la lecture.

 

 

Vous pouvez constater qu'il se passe d'étranges évènements dans ma bibliothèque !

Je ne sais pas si j'aurai droit encore à pareille scène, car mes anges-lecteurs ont regagné leur place depuis, disséminés un peu partout dans mes bibliothèques, sages comme des images, immobiles comme des statues.

 

Vous devez vous demander pourquoi j'ai bidouillé la photo en écrivant dessus : "Bric à brac"...Et bien, c'est pour Muad'Dib, bien sûr !!

Pour le petit jeu qu'il a imaginé: il désire que l'on fasse un montage photo de son bric à brac personnel.

Alors un bric à brac d'anges...vous avouerez que ce n'est pas commun, surtout avec des anges vivants en train de tourner les pages de mes livres...aussi, j'ai tout de suite pensé à Muad et à son petit jeu !

Très inexpérimentée en "bidouillage-montage"...j'ai bidouillé à ma façon mon bric à brac à moi...bien moins artistique que le bric à brac de Muad que vous pouvez découvrir ICI !

 

J'espère que mes anges ne m'en voudront pas de diffuser leur image sur internet...c'est vrai que je ne leur ai pas demandé l'autorisation...au pire, je leur paierai des droits d'auteurs...quoique...les anges doivent être tombés dans le domaine public, non ?...mais par courtoisie...je vais de ce pas les prévenir... avec mon plus beau sourire !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 00:24



 

Il y a des jours dans une vie à marquer d’une pierre blanche…des jours à vous rock’n roller le cœur, à vous faire bondir de joie !

Ce sont ces jours de joie que je marque d’une craie blanche sur le tableau noir de ma mémoire pour être sûre de ne jamais les oublier ; les autres jours, les tristes, on les note d’une pierre noire et sur le tableau noir, ils tentent de s’effacer en se fondant dans le noir…

Lundi fut un jour à marquer d’une pierre blanche ! Blanche…que dis-je…non, ce sont des crayons de toutes les couleurs qu’il me faut employer pour vous dire ma joie !!

 

Oscar a pointé son nez ! Vous savez…Oscar, le petit frère de ma Capucine ! Il est né !!




 

Oscar m’a faite grand-mère pour la deuxième fois !! Moi, la gamine en jeans…pfff moi Mamy…ça me semble incroyable et pourtant c’est bien réel, je suis « Mamy » encore… !

Au fait c’est pas « Mamy » qu’elles doivent m’appeler, mes chères têtes blondes, mais Manicky ! Manicky, un point c’est tout !

Manicky, ça sonne mieux pour avoir le droit de continuer à faire des bêtises avec ses petits-enfants, pour jouer à quatre pattes sur le tapis, pour faire des cache-cache dans le jardin, des châteaux de sable sur la plage et que sais-je encore ! Bon, c’est vrai, Oscar et Capucine sont encore des bébés pour faire tout ça, mais ça viendra vite ! En attendant, Manicky ouvre tout grands son cœur et ses bras, ses yeux et ses oreilles !

 

Donc je disais qu’Oscar était enfin né…avec quatre jours de retard !! Pas pressé, le ptit bonhomme de 3Kg9, hein ! Il nous a bien fait languir…Mais il est là et il est beau…ho oui, il est beau, aussi beau que sa grande sœur et surtout il est en bonne santé ; c’est bien ça le principal !


Capucine regarde bien avec un drôle d’air ce petit bébé qui prend bien trop de place à la maison…C’est qu’elle existe Capucine, et elle sait le faire savoir ! Alors tantôt elle couvre son petit frère de bisous et lui donne tous ses nounours, tantôt elle se met en colère quand Maman donne son biberon à Oscar et elle veut CE biberon là…






Mais tout ça va passer d’ici quelques jours…Juste le temps que la petite famille trouve ses marques. Et puis Manicky est là ; elle veille !

Elle s’est tant occupée de sa Capucine pendant que Maman était à la maternité qu’elle n’a même pas trouvé une minute pour venir vous annoncer la naissance d’Oscar…mais c’est chose faite maintenant !


Alors oui, je romps ma pause estivale pour venir vous l’annoncer haut et fort, pour le carillonner joyeusement : « Oscar est né !! »
Et je trouve la vie belle, belle, belle!




Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 18:56









 

« Votre heure n’est pas la nôtre !

Nous ne sommes pas maître du temps et tout est écrit d’avance : le lieu, la date et l’heure !

Alors pas de précipitation, votre tour viendra bien assez tôt !

Passez votre chemin et revenez quand l’heure aura sonné ! »

 

Voilà ce qui est écrit sur la pancarte plantée en bordure de champ, là où les cerisiers sont encore en fleurs.

 

Les cons, ils m’ont fait peur avec des phrases pareilles…j’en ai laissé tomber mon panier !

 

Tant pis, je reviendrai plus tard puisque les cerises ne sont pas mûres…







Image empruntée: Peinture de Alexandre Houllier.







Repost 0
Published by Nickyza - dans Tranches de vie
commenter cet article

Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre