Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 15:43








Le bon point…vous vous souvenez ? Ce petit rectangle en carton de différentes couleurs qui récompensait le bon élève et qu’il gardait précieusement et fièrement dans une petite boîte en fer ou dans un plumier en bois ! Dix bons points donnaient droit à une jolie image. Alors on se démenait pour gagner des bons points qui complèteraient la collection de belles images !

Ce malheureux petit carton faisait le bonheur de l’élève en ce temps-là…Il faut croire que ces valeurs ne sont plus du tout les mêmes aujourd’hui…

 

De nos jours, on en est arrivés à vouloir payer les élèves pour qu’ils assistent aux cours…

Non contents d’avoir la chance de vivre dans un pays où l’enseignement est gratuit et mis à la disposition de tous, les élèves vont exiger un salaire pour aller à l’école !

 

Au nom de quelle morale ? On est tombés sur la tête ou quoi ?

 

 De notre temps, lorsque l’on prenait une baffe par la maîtresse, on en reprenait une deuxième en rentrant à la maison et l’on n’a pas été traumatisés pour autant !

An l’an 2000, ce sont les maîtresses qui prennent des baffes administrées par les élèves !

Je vous le dis : c’est le monde à l’envers !

 

Un zéro pointé, c’était un zéro pointé !

Au nom de la sacro-sainte psychologie, on n’ose plus de nos jours noter ces chers petits, de peur de porter une atteinte grave à leur psychisme fragile…

La notation et le respect de la discipline nous apprenaient les vraies valeurs. La famille et l’école tenait le même discours ; il n’y avait pas de parents démissionnaires, terrorisés par des enfants qui dictaient leurs lois !

 

Payer les élèves qui auraient la tentation de faire l’école buissonnière…les payer pour leur donner la chance d’apprendre en fréquentant un lieu qui, il me semble, ne ressemble pas à un bagne…mais dans quel monde vivons-nous ?

 

Moi je vous le dis : ce n’est pas un salaire qu’il faut offrir à ces élèves mais une série de bons coups de pieds au cul !





* Image empruntée là 





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fifi 17/11/2009 17:48


En fait l'image vient plutôt de chez moi, je pense ;-)

http://fifimandirac.com 


Iris 02/11/2009 12:27


Lol !!! merci pour cette remise au point ^^


Astheval 16/10/2009 10:09


Lorsque j'ai entendu cette annonce à la radio, je n'ai pas pu m'empêcher de penser "mais où va-t-on ?" Mon cursus scolaire n'est pas bien loin, je n'aurais jamais imaginé que ça changerait si
rapidement. Nous avons affaire à une génération d'assistés et je le vois fréquemment dans mon travail (je suis orthophoniste). Les pauvres petits ne sont jamais punis ou bien avec un système de
chantage qui fait froid dans le dos. Ils n'ont pas conscience de l'autorité et des limites. Une mamie a même payé (en €) son petit fils de 5 ans parce qu'il était venu en séance ! Pourtant, en
orthophonie, on joue et on est en relation duelle, c'est plus facile à gérer que la relation de groupe à l'école ; la plupart des enfants sont contents de venir.
Enfin, heureusement, tous ne sont pas comme ça mais j'ai l'impression qu'ils sont de plus en plus nombreux. Penser qu'ils représentent notre avenir, ce n'est pas très rassurant...


Nickyza 19/10/2009 00:30


Non, tout ça n'est pas rassurant, tu as raison, Astheval...
Contente que tu sois ici

Passe une bonne nuit


Lmvie 15/10/2009 10:42


Mon père disait : Il n'est jamais trop tard pour bien faire !


Nickyza 19/10/2009 00:03


Et il avait raison, ton père! Il n'est jamais trop tard...donc peut-être un jour renversera-t-on la vapeur...!


Angel 14/10/2009 13:04


Bravo!j'ai quitté l'enseignement il y a bien longtemps,sans regret..de voir ce monde fou,en errance totale ou certains manquent de tout et l'on paie pour la présence d'élèves..§écoeurement!


Nickyza 15/10/2009 00:16


Oui, j'ai pas mal d'amis qui étaient dans l'enseignement et qui ont baissé les bras, écoeurés! Et comme on peut les comprendre!
Bises Angel :-))


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre