Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 00:00






 

 

     ça y est, le défilé va commencer! Les grilles de notre cimetière viennent de s'ouvrir!

 

     Week-end de la Toussaint oblige ! On est sûr de les voir rappliquer les bras chargés de fleurs ! Pourvu que j'échappe cette année à l'éternel chrysanthème... Ils pourraient faire preuve d'originalité, pour une fois, c'est vrai, quoi !

 

     Plains-toi, Sidonie ! En général tu en rafles trois fois plus que moi!
Tu voudrais quoi ? Du muguet, des tulipes, pour changer ?? Difficile, à cette période de l'année !

 

     Non, de simples roses...des rouges, des jaunes, des blanches...même si elles seront fanées dans huit jours, tant pis! Avoue que ce serait quand même plus original, plus léger, plus féminin, non ?

 

     Ha! Ha! Le romantisme en pays d'outre-tombe !!!

 

     Chut, taisez-vous, on vient ! J'entends des pas dans l'allée transversale ... C'est peut-être pour moi...

 

      Perdu ! C'est encore pour la petite du bout là-bas...C'est fou, ça, on ne voit même plus la dalle de marbre, tant elle est couverte de fleurs…

 

     Normal, elle est morte depuis à peine trois semaines, la pauvre petite...Mourir à 18ans...si c'est pas malheureux ...

 

     Ouais, mais au moins, on lui apporte des fleurs fraîches à elle! Moi, ça fait 40 ans que je ne suis plus de leur monde et je me trimbale toujours la même horrible fleur artificielle! Une fleur en plastoc…Ça  c'est sûr, ils sont pas obligés de venir l’entretenir… C'est d'un mauvais goût ! Quelle bande de radins dans cette famille ! Je les vois rappliquer une année sur deux…avec un peu de chance, ils vont débouler aujourd’hui…

 

     Ho, toi, la vieille tante d'en face, tu nous as suffisamment pourri la vie de ton vivant, alors la famille, je les comprends, ils soufflent un peu ! Tu n'as que ce que tu mérites ! ça  fait 40 ans que tu ronchonnes ici! Tu peux pas la mettre en veilleuse un peu et nous laisser profiter, pour une fois qu'il y a un peu d'animation ?! C'est vrai, quoi, elle est pas belle la vie:le monde des vivants vient à nous aujourd'hui...ça va sentir la fleur pendant 15 jours ! 

 

     Rolala,  dites donc ! L'écrivain de l'allée 175...qu'est ce qu'il récolte lui aussi !! Finalement, on aurait dû choisir d'être célèbre dans notre autre vie ...on aurait même des inconnus qui viendraient fleurir notre tombe…

 

     Ouais, bof… Hé Arthur, t'es toujours là? On ne t'entend pas aujourd’hui ?

 

      J'assiste au spectacle, figure-toi ! J'écoute, j'observe, je hume...Moi, je n'attends rien ni personne...comme ça au moins je ne suis pas déçu ! Ils sont anti-cimetières chez moi...Pour eux, je n'habite pas ici, mais toujours à la maison! C'est vrai, ils ont un peu raison… j'y vais souvent m'y balader à la maison et voir ce qui s'y passe...et je peux vous dire qu'aujourd'hui, trône sur le guéridon du salon, un magnifique chrysanthème, tout en boule, jaune d'or...assorti au décor ! Au moins, tout le monde en profite, et on pense à moi en même temps !

 

     Psst, Sidonie, regarde ! Je crois que tu as de la visite! Toute la sainte famille qui va défiler !

 

     Ho, des roses !!!! Alors ça, c'est épatant !!! On croirait qu'ils m'ont entendue ! Que je suis mauvaise langue, parfois...Vous avez vu comme mon René s'est fait beau aujourd'hui?! Et la petite dernière, elle est pas mignonnette ? Elle est belle ma descendance, pas?!

 

     Ouais, Sidonie, t'as de la chance, toi ! Je vois arriver le Marcel...avec son cyclamen...Il s'est encore fait refiler le plus moche de la boutique! C'est-y pas vrai, ça!!… et regardez-moi comment il est attifé, encore ! J'vous'le dis, moi, depuis que je suis plus de leur monde, ça tourne plus rond du tout ! Il s'laisse aller le Marcel !

 

     Tu vas pas remettre ça, la tantine !! T'aurais peut-être préféré
le voir arriver tout pimpant, jovial, en sifflotant, une minette à son bras? Hein? Avoue que t'aurais pas apprécié de le voir reprendre goût à la vie sans toi ! Faut bien que tu aies une occasion de râler encore !

 

     Ho! toi, le Gérard, que le diable t'emporte ! Cette année, ta plante verte va te passer sous le nez, car je vois rien pour toi pour le moment

 

     Allons, allons, on se calme, là-bas, vous laverez votre linge sale en famille plus tard ! Taisez-vous car c'est mon tour !! Laissez-moi profiter de cette magnifique gerbe de glaïeuls! C'est un ancien admirateur qui approche…Je me souviens...il assistait à tous mes concerts...et un jour, il m’a déclaré sa flamme comme ça : "Aimée, les notes qui s'envolent de votre piano se mêlent d'une façon magique aux doux parfums de mes glaïeuls! Vous êtes une fleur parmi les fleurs !" C'était ti pas classe, ça ? Charmant, oui... Ha, j'avais un certain succès dans le temps! Les hommes étaient tous à mes pieds ...

 

      V'la qu'elle s'y croit encore ! ...Y en a pour trois siècles, là, si elle se met à nous raconter ses succès passés, la diva…

 

     Boudiou de boudiou !! Mais qui m'a foutu des bouquets pareils ?! Qu'est ce qu'ils déposent à mes pieds, là? C'est pas un bouquet, ça ! ça  été fagoté à la va-comme-j'tepousse !! Aucun soin, aucun art !...Le métier se perd décidément…

 

     Dis, le fleuriste, je pourrais en dire autant...Moi qui étais jardinier, je peux te dire que ces fleurs-là, elles vont pas durer deux jours ! Regarde-moi ces feuilles !!! Elles sont bouffées aux insectes ...même pas traitées...puis ils les ont forcées…Si c'est pas malheureux !

 

     Chut, écoutez! On dirait que l'on referme déjà les grilles du cimetière...Les allées se vident...ça y est, la fête est finie...

 

     Déjà ?

 

     Ho, déjà…On n’a pas vu le temps passer cette année…

 

     Ouf, bin c’est pas trop tôt, on va retrouver un peu de calme au moins ...Si on sortait ? Allons-nous promener dans les allées, allons respirer tous ces  parfums mêlés...

 

     Bonne idée, après tout c’est notre fête à nous! 


La pierre tombale de la petite Mamy était restée désespérément vide.

Aucune fleur ne s'y épanouissait...Et là, elle avait le cœur gros, car elle savait qu'il n'y avait plus aucun espoir de voir un jour sa tombe fleurie...

Elle était la dernière de la lignée, sans plus de descendance ...Mourir à 106 ans, vous pensez...

Elle qui aimait tant les bouquets et qui n'avait vécu rien que pour eux et au milieu d'eux ...

C'était trop triste à supporter ...non, elle n'avait vraiment pas envie d'aller danser avec les autres, au milieu des feux follets. Elle n'avait vraiment pas le cœur à ça ... Quelle triste fête que celle d'aujourd'hui ...

Elle haïssait les 1er Novembre, décidément !


Une bourrasque violente mais brève se leva soudain au-dessus du petit cimetière, emportant sur son passage des brassées de fleurs.

Par la force du vent, quelques roses aux couleurs vives, quelques fiers glaïeuls, s'envolèrent... pour atterrir doucement sur la tombe de la vieille mamy.

Souffle bienfaiteur, le vent s'en est allé comme il était venu...

Un sourire éclaira la petite âme...

Elle remercia le ciel d'avoir semé ces quelques fleurs sur le chemin de cette autre vie...
Ce n'était que justice divine pour cette ancienne petite marchande de fleurs...



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oxygene 28/01/2011 14:01



Coucou Nicky ! Je suis venue (re)lire ce texte sur les conseils de Midolu qui y a fait référence dans un com sur mon blog. J'avais oublié cette histoire, mais dès les premières lignes ces
dialogues outre-tombe me sont revenus en mémoire  C'est marrant, mais il est vrai que, bien que beaucoup moins
dense, mon texte est un peu dans la même veine.


Je profite donc de ce (re)passage ;-) pour te faire de gros bisous en espérant que tu vas bien. Bonne journée Nicky !



Nickyza 08/02/2011 18:54



Nos textes se ressemblent...un peu...au début...quand les fleurs se mettent en scène  juste les temps de quelques lignes... MAIS ensuite le mien aurait pu faire suite au tien !!


On la fera un jour hein, notre course en déambulateur ?? Tu sais, quand on sera très, très vieille et qu'on nous aura reléguées dans ces maisons-mouroirs qu'on fera
bien vite sauter !!


Bisous oxygène



mamalilou 16/12/2010 01:34



Bientôt en semi-pause, au cas où je serais un peu défaillante sur le net d'ici là, je passe un peu à l'avance te déposer des voeux
délicieux pour des fêtes chaleureuses auprès de ceux qui t'aiment. Bisous givrés et délicates pensées


 



Nickyza 27/12/2010 00:40



Mille merci, Mamalilou, pour tes voeux ! Ils sont beaux et frais, tes bisous givrés !  Je te souhaite aussi de merveilleuses fêtes entourée de tous les tiens. Plein de gros bisous scintillants.



alphomega le courant d'air 05/12/2010 23:46



Il arrive souvent qu'il y ait l'oubli éternel et on voit ces tombes vides de fleurs où ne restent que quelques éléments ternis, passés, cassés.


Cette mamy a donc reçu un cadeau du ciel lequel, à ce qu'il paraît, n'oublie pas.



Nickyza 08/12/2010 01:09



La petite Mamy ayant vécu longtemps et ayant enterré tous les siens n'avait aucune chance de voir sa tombe fleurie... Heureusement, en effet, qu'un vent bienfaiteur se soit levé ! Tristes ces tombes abandonnées que personne ne vient plus
fleurir; c'est pourquoi, en ce qui me concerne, le moment venu, je ne serai pas sous une pierre mais éparpillée aux quatre coins de la terre, emportée par la mer, le vent...


Merci d'être passée Alphomega :-)


 



Solange 04/12/2010 16:12



Moi aussi je suis venue par les liens de Quichottine et je ne suis pas déçue de ce que j'ai lu. C'est une très beau texte avec une fin touchante, j'ai passé un bon moment.



Nickyza 08/12/2010 01:13



Je suis contente que tu aies découvert mon texte grâce à notre amie Quichottine


Merci à toi d'avoir suivi son lien. Douce nuit, Solange !



gazou 02/12/2010 07:57



que de bavardages chez les morts ! 


J'aime bien la fin de ton histoire;



Nickyza 08/12/2010 01:18



Oui, il doit s'en passer des choses dans les cimetières quand on n'y est pas...faut dire que l'on doit s'y ennuyer à mourir !!


Douce nuit Gazou !


 



Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre