Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 15:35

 

Je suis enfermée là, prisonnière, sans jamais avoir pu trouver la sortie vers l’air libre.

Je suis une mouche, et je tourne et vire, depuis des lustres, dans cette salle obscure. 
J’ai pourtant essayé de me glisser entre les portes d’où filtraient quelques rais de lumière, la lumière de la liberté, mais j’ai failli me faire coincer mille fois dans ces portes battantes.

Donc, j’en ai pris mon parti, et je reste là, enfermée dans ce cinéma de quartier à la salle trop grande et trop sombre.

Oh, je ne m’ennuie pas ! Je vois du monde qui s’installe quelques heures durant auprès de moi, et je ne désespère pas un jour de me coller dans la chevelure de l’une ou dans la poche de l’autre pour pouvoir m’évader et ainsi retrouver l’air du dehors et ma liberté !

Mais je ne suis pas pressée finalement : j’ai bien chaud ici, alors qu’il gèle à l’extérieur, et je m’amuse comme une folle ! Alors j’attends mon heure, patiemment, pour rejoindre l’extérieur…

Je profite des derniers films en vogue et quand j’en ai assez de voir et revoir toujours les mêmes, et comme je m’ennuie, j’asticote les spectateurs ! Faut bien s’occuper…

Je les agace pendant qu’ils ont le regard figé sur le grand écran : je me colle sur un nez, je bourdonne à l’oreille de l’un, je m’emmêle dans la chevelure de l’autre, je lèche un miko glacé…bref, pas un n’a réussi encore à m’attraper ! Pourtant je prends des risques et des claques, j’en ai pris, car toujours, ils sont à bout de nerfs tellement je les ennuie !

Mon grand jeu en ce moment, c’est de me coller sur l’écran…sur le nez de la vedette principale ou d’attendre le baiser de Tom Cruse et Nicole Kidman et de me scotcher là, au milieu de leurs deux bouches !

Malheureusement, ça n’a pas l’air de déranger les spectateurs : j’ai l’impression qu’ils ne me voient pas, je suis trop petite !

Non, non…ce qu’il faudrait, c’est que je me colle directement sur la vitre du projecteur : j’apparaîtrais ainsi en gros plan sur l’écran !

Donc, c’est ce que je suis en train de comploter !

Là, ce soir, ils passent le dernier Walt Disney : le film de fin d ‘année, pour le Noël des enfants…et des grands !

Je vais entrer en action sur la première image du film qui est grandiose !!

C’est une image qui ressemble à un autre monde …ça évoque quelque chose comme la fin du monde…un monde de glace, de rocs, sans vie aucune…avec un ciel de Big Bang qui crache du feu !

Ça fait froid dans le dos…mais c’est grandiose !

Je vais essayer de me coller là, en plein milieu de l’image !

Vous imaginez, un peu, l’effet ??!!!! Moi, en gros plan, grossie par le projecteur, au milieu du Big Bang, entourée de feu et d’étoiles sanglantes, étalant mes ailes lustrées avec élégance ???!!!!

Du plus bel effet, elle va être cette vision !

Bon !…ça y est, c’est la bande annonce ! Dans deux minutes, j’entre en scène !

Je virevolte autour du projecteur et …c’est le moment où j’interviens !!! Je me colle sur le zoom du projo !

Je ne me vois pas, mais je m’imagine…je suis scotchée en plein milieu de l’image ! Sublime !!! Je suis devenue la vedette principale !Je dois être divine ! Les spectateurs sont bouche bée ! Enfin, j’imagine qu’ils doivent être bouche bée car un truc pareil ça se voit pas tous les jours…Effet spécial garanti !

J’ai un peu chaud, mes pattes sont sur un truc bouillant, mes ailes sentent le roussi…Je suis dans une position inconfortable mais ça vaut bien le détour…

Que se passe-t-il soudain ?!

Au secours !!!!! Je suis attirée dans une spirale infernale ! Je vois du feu, des étincelles et les étoiles explosent autour de moi, en un feu d’artifice du diable !!!

L’air est brûlant, irrespirable ! Un bruit d’enfer explose à mes oreilles !!!

Au secours !!!

Je descends le long d’un interminable toboggan, cul par-dessus tête. Ma tête est en sang, mes ailes sont froissées…et j’atterris violemment sur le dos, sur… de la glace ! L’air est gelé…Tout est sombre. Seules quelques déchirures du ciel font apparaître encore des éclairs furieux…

Soudain, le silence règne en maître absolu : j’ai l’impression d’être devenue sourde. Pas âme qui vive…

Mais où suis-je ? Soudain, j’ai très peur…

       Au secours !!!

Quelqu’un m’entend-t-il ? Quel est ce monde étrange ??? Répondez-moi !

Non, ne me dites pas que je suis entrée dans le film ???!!!!

Ne me dites pas que j’ai été aspirée dans ce monde irréel…

AU SECOURS !!!!!
Sauvez-moi: je vous promets que je ne prendrai plus le rôle principal...

Pfff, pauvre petite mouche...Voilà ce qui se passe quand on veut se prendre pour une vedette...Voilà, c'était un délire...je me suis prise un instant pour une mouche...celle qui m'a royalement ennuyée pendant la dernière séance!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

asbeen 07/08/2008 21:20

Manquerais plus que le film qui etait projeté fût "la mouche" (1986) de David Cronenberg :)

sarah frane 16/06/2008 21:56

hello nickyza ! quelle bonne idée, tu as eu de passer chez moi, je découvre ainsi ton blog plein de livres, tout ce que j'aime ! je vais revenir, et pour ce faire, je t'emmène chez moi en liens, amicalement, et à bientôt pour te lire plus intensément

Nickyza 17/06/2008 13:41


Ô Sarah, quel plaisir de te voir ici dans ma caverne! Je garde aussi ton lien et t'installe chez moi. Tu prendras bien un petit café?...ou du thé avec un nuage de mots?...


Guthin 16/06/2008 19:55

Mince je suis découvert je ne savais pas Guthin avait embauché un detective privé vite je me remets au boulot des ce soir.........
Merci pour ce passage dans le monde de Guthin le tien n'est pas mal non plus je vais revenir pour la lecture après avoir écrit qlq lignes.
bonne soitée
Amicalement

Nickyza 17/06/2008 13:53


Oui, fais gaffe, la plume au lutin, ici dans ma caverne on veille aux mots! Je te surveille, la plume...Pas question de laisser ton lutin sans mots! Allez ouste, au boulot!


Dominique 16/06/2008 18:19

Bonsoir Nickyza,

C'est gentil que d'etre passée sur mon blog et d' y avoir déposé cet amusant commentaire. Je t'en remercie.

Mais une personne qui dans sa librairie, hébergeait les âmes de tous les auteurs, ne peut pas n' avoir chez elle, que des livres de moins de 123 pages. ( Hou! Hou ! le vilain mensonge..... "sourire")

Reviens quand tu veux, ta visite me fera toujours plaisir.
Amicalement

Dominique

Nickyza 17/06/2008 14:14


Rires! (Zut, je suis prise en flagrant délit de mensonges...) mais...euh...je voulais dire... que..euh... seuls CERTAINS rayonnages de ma librairie ne comportaient QUE des livres de moins de
123 pages...Tu as pu le constater, chère Dominique, en te promenant dans ma librairie...D'ailleurs, mes auteurs qui faisaient la ribouldingue, t'ont vu passer entre les rayons:paraît que tu
cherchais les livres de moins de 123 pages? Rires! Merci d'être passée Dominique :-))


Joanne 16/06/2008 18:04

Salut j'ai bien aimé cette petite mouche qui voulait du grand écran. Merci.

Nickyza 17/06/2008 14:34


Merci Joannne :-)) Moi je ne l'aimais pas cette mouche qui voulait se faire aussi grosse que la vedette principale : elle m'a ennuyée pendant toute une séance! D'ailleurs je suis revenue depuis et
je ne l'ai pas revue dans la salle...Peut-être ré-apparaîtra-t-elle dans le prochain film de Disney...et la verra-t-on avec...le rôle principal ! Qui sait...


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre