Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • Tristesse dans l'eau salée

    11 septembre 2008 ( #Poèmes au fil des sentiments )

    La tristesse s’en est allée dans l’eau salée La mer l’a emportée au fond de ses secrets Enfin pouvoir entendre les mots des vagues Qui claquent dans le ressac Qui chantent dans les flaques Attraper au vol les mots du vent Qui virevoltent bienfaisants...

  • Les anges du champagne

    23 septembre 2008 ( #Poèmes au fil des sentiments )

    Un beau jour de vendanges Je fis un rêve étrange. Au fin fond de la grange M’apparut un Archange. Entouré de trois anges, Aux ailes blanches en franges, Il m’offrit des oranges, Mes raisins en échange. Il dit que ces mélanges Sont d’une grande imprudence,...

  • Africa-neige

    24 septembre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    Il neigeait. Il neigeait à gros flocons, des flocons si lourds qu’ils empêchaient l’air de respirer. Des flocons si lourds qu’ils semblaient tasser même le sol sur lequel ils tombaient. Les arbres abaissaient leurs branches devant l’imposante neige, comme...

  • Mon pays utopique.

    25 septembre 2008 ( #Couleurs d'ailleurs )

    Mon pays s’appelle «Vertiges». C’est le pays des mots, des lettres et des alphabets. Dès que l’on foule le sol de mon pays, on est ensorcelé par les sons, sonorités, sonnets, consonances qui s’envolent en consonnes et voyelles sur les ailes des oiseaux....

  • Mont Aimé, haut-lieu mystérieux...

    30 septembre 2008 ( #Couleurs d'ailleurs )

    * Un havre de paix où le calme règne en maître. Sous un ciel bleu-marine, le Mont Aimé s’élève à 240 mètres, noyé sous la végétation. Une colline perdue au milieu d’une vaste plaine qui s’étend à perte de vue. Un endroit qui fut stratégique aux temps...

  • Petite histoire d'alphabet.

    02 octobre 2008 ( #Poèmes au fil des sentiments )

    Un “A” bien mis et bien chapeauté, déambule parmi ses semblables qui ne le voient pas, le “A” n’étant que le reflet des autres qui l’entourent, le “A” n’étant que le miroir du monde alentour Le “B”, dodu, bedonnant, trimballe son bide en se bidonnant....

  • L'absence...

    04 octobre 2008 ( #Poèmes au fil des sentiments )

    * L’absence nourrit les jours, les mois et les années Elle vacille telle la flamme d’une bougie allumée L’absence se fait toujours présence Au bord de nos mémoires étanches Elle tisse des regrets au lit de nos blessures Et vrille nos cœurs au bord de...

  • Acrostiche galant échangé entre Sand et Musset !

    09 octobre 2008 ( #Citations et jeux de mots )

    Petit jeu ! Alfred en pinçait pour George! Oui, vous savez Alfred de Musset...et George Sand, la note et la plume!... Pour obtenir un rendez-vous galant, Alfred envoya un jour à George un poème codé, sous la forme de cet acrostiche-là! Plutôt osé pour...

  • JMG Le Clézio, Prix Nobel de Littérature !

    10 octobre 2008 ( #Des livres et moi )

    Jean-Marie Gustave Le Clézio, l'écrivain voyageur, le magicien des mots à la sensibilité à fleur de coeur est couronné par le Prix Nobel de Littérature!! L'académie suédoise a décerné le prix à un " écrivain de la rupture, de l'aventure poétique et de...

  • Mon ordi grippé comme...moi!

    16 octobre 2008 ( #Petits papiers aigres ou doux )

    Fièvre, toux, asthénie, je crois que j'ai transmis à mon ordi mes maux! D'habitude ce sont mes mots qu'il est sensé retranscrire et non mes maux...et bien, non, il n'en fait qu'à sa tête! Il tousse et refuse de travailler: déconnections intempestives;...

  • Le Paradis pour pas cher! (Suite 2)

    16 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    Mais un beau jour, la chance, elle finit toujours par s’envoler, laissant la place chaude à la catastrophe…c’est comme ça ! On dit que la chance tourne et tombe sur quelqu’un d’autre, et vice versa, la malchance s’abat à la place. Tout ça, Victor Saoulé...

  • Le Paradis pour pas cher! (1)

    16 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    Madame N'Birma La boutique, au toit de feuilles de palmes tressées, sur quatre pilotis, avait fière allure à côté de toutes les autres bicoques, et les jours de marché, quand l’effervescence bruissait alentour, on ne voyait que son enseigne bariolée qui...

  • Le dernier souffle de l'été.

    20 octobre 2008 ( #Poèmes au fil des sentiments )

    Une légère brise court sur les prés Et murmure à l’herbe trop verte La dernière chanson de l’été Le vent méchant attend son heure Pour décoiffer les feuilles qui rient Sur l’arbre fier de nos forêts La mer enlace les galets Avale le sable encore trop...

  • Yalla, Soeur Emmanuelle!

    22 octobre 2008 ( #Petits papiers aigres ou doux )

    Yalla, petite sœur des pauvres, yalla ! Pars rejoindre le repos éternel que tu as si bien mérité, toi qui t’es tant donné pour les autres, sans relâche ! 70 000 enfants de par le monde vont rester orphelins mais ces enfants entendront toujours la voix...

  • Ce petit bout d'âme...

    25 octobre 2008 ( #Petits papiers aigres ou doux )

    Le mot “ âme ” au 21ème siècle est un mot comme tous les autres, alors qu’en d’autres siècles il prenait des tons d’enluminures. L’âme au fond, qu’est-ce donc ? Rien ou presque rien…pas plus qu’un simple souffle de l’air qui flotte autour de soi…pas plus...

  • Sarah Palin (PaliiiiinE), la praline sur le gâteau !

    25 octobre 2008 ( #Petits papiers aigres ou doux )

    Parachutée d’on ne sait où ni comment, la nouvelle égérie de l’Amérique, inconnue encore il y a quelques semaines, est projetée à la une des médias du monde entier ! Ses dents longues font grincer celles des esprits raisonnables du reste de la planète...

  • La pluie sur le jardin.

    27 octobre 2008 ( #Poèmes au fil des sentiments )

    Texte écrit pour la Petite Fabrique d'écriture (Thème: la météo) La pluie qui tombe sur le jardin Dilue un peu de mon chagrin. La pluie qui tombe ce matin Dépose sur tout un doux parfum. Des anges dessinent des arcs-en-ciel Comme des tableaux à l’aquarelle....

  • C'est cinéma en plein air sous le grand baobab (7 et fin)

    29 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    * Mamadou a dit : « Bon, ça marche ! On va arrêter là la projection car nous devons attendre notre chef bien-aimé. Dès qu’il sera arrivé, je remettrai le film au début et on pourra regarder tranquillement jusqu’à la fin ! Un peu de patience, il ne devrait...

  • C'est cinéma en plein air sous le grand baobab (6)

    29 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    Alors avec Amidou, on s’est éloignés. On a repris nos pneus pour aller s’entraîner sur la piste, puisque les adultes avaient dit qu’on avait encore le temps avant le début du film. On a lancé nos pneus sur la pente douce. Ils prenaient de plus en plus...

  • C'est cinéma en plein air sous le grand baobab (5)

    29 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    Des odeurs de feu de bois, d’huile de palme et d’oignons frits nous ont conduits jusque sur la place. Un énorme feu était allumé et léchait la chèvre qui rôtissait. Des lampe-tempête, posées un peu partout, éclairait tout l’espace autour du grand baobab...

  • C'est cinéma en plein air sous le grand baobab (4)

    29 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    Le temps passait pas vite, même au lancer de pneu. La chaleur était si accablante sur la piste que la poussière rouge nous collait à la peau. C’était oppressant et on avait la gorge sèche, les yeux rougis et le front brûlant. Même les margouillats, avec...

  • C'est cinéma en plein air sous le grand baobab (3)

    29 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    On est repartis vers le centre du village, en traînant les pieds, perdus dans nos pensées et pas sûrs d’avoir tout bien compris. Sur le chemin, on a croisé d’autres femmes, bébés au dos et calebasses sur la tête, qui n’en terminaient pas de se saluer....

  • C'est cinéma en plein air sous le grand baobab (2)

    29 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    Alors on est allés se promener du côté de la case de la vieille Sokari. Celle-là, on raconte qu’elle a la langue du serpent qui siffle. Elle sait toujours tout sur tout et tout le monde. A l’entrée de sa case, elles étaient une douzaine en train de se...

  • C'est cinéma en plein air sous le grand baobab! (1)

    29 octobre 2008 ( #Nouvelles africaines )

    Aujourd’hui, c’est l’effervescence au village ; aujourd’hui, c’est fête ! Babatoundé, le chef, va fêter son anniversaire. Il a à peu près soixante dix années d’âge, ce qui fait de lui un grand ancêtre, et un ancêtre, ça se respecte et on se doit de lui...

  • ça fait cher la frite!

    30 octobre 2008 ( #Petits papiers aigres ou doux )

    * Notre bonne ville de Reims à la une de toutes les gazettes de France et de Navarre, pour une histoire de frite qui a malencontreusement chu sur le sol d’un fast-food bien connu… Une dame chut sur ladite frite qui n’aurait pas du, ho non pas du du tout,...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre