Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 23:57

 

 

 

 

Réanimation

 

 

Cinquante ans, Blaise est foudroyé par une maladie rare mais gravissime : une cellulite cervicale.

Opération d’urgence.

Après des heures d’angoisse, son épouse, la narratrice, ne le trouve pas dans sa chambre d’hôpital mais au service réanimation où le malade est plongé dans un coma artificiel, relié à des tubes, des machines. Cécile était loin d’imaginer un tel dénouement.

 

Choc. La vie bascule soudain. Effondrement. Hébètement.

Cécile Guilbert attend que son mari se réveille.

Douloureuse attente qu’elle confie dans un journal de bord, comme pour nier la mort qui risque d’emporter son mari à tout moment. Le manque de lui dans chaque seconde du quotidien, l’angoisse qui étreint le corps et le cœur et qui éloigne le sommeil, l’univers glacial de l’hôpital et sa grande inconnue, les proches et les amis qu’il faut tenir au courant…

Désespoir, espoir, découragement, peur.

Blaise va-t-il s’en sortir, se réveiller un jour ?

Cécile Guilbert sort un jour de cet état léthargique où l’on risque de plonger dans la dépression la plus totale : il FAUT tenir la mort éloignée à tous prix ! Elle va sortir, voir amis et famille, continuer à vivre comme si de rien n’était…et attendre que Blaise se réveille car Blaise va forcément se réveiller !

 

Une écriture forte, tonique avec des phrases courtes.

Un récit parsemé de nombreuses références littéraires. Une magnifique déclaration d’amour très pudique à son « homme-robot » qui gît là, abandonné comme mort.

Un livre que j’appréhendais d’ouvrir et que j’ai avalé d’une traite car loin d’être un témoignage larmoyant, c’est une leçon de courage et d’espoir magnifiques, portés par des mots simples mais percutants.

Pas facile…mais superbe !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nickyza - dans Des livres et moi
commenter cet article

commentaires

Lmvie 26/05/2013 10:15


Eh alors cette expérience de lecture ?


 


Bisous bisous

Nickyza 01/06/2013 14:48



ça va venir...



Lmvie 26/05/2013 10:14


Es-tu au courant de la "migration" d'OB toi ???


Moi oui mais je n'y comprends strictement rien...déjà que je suis une blogonulle alors s'ils changent tout !!!!!!!!!!


Que fais-tu, tu restes sur OB ?


Tu me diras vu le temps que je passe sur ce blog c'est à dire si peu...


 


Bisous ensoleillés pour cette fête des mères

Nickyza 01/06/2013 14:14



Oui, je suis vaguement au courant...mais j'avoue ne pas avoir pris le temps de me pencher sur le problème...j'ai vu que beaucoup de blogopotes avaient abandonné OB
pour partir ailleurs...


Quel danger risque-t-on en restant chez OB ? Je ne sais pas vraiment...Tout ce que je souhaite, c'est qu'ils ne changent pas nos repères...et qu'ils ne compliquent
pas tout...de façon à ce que l'on soit encore capables d'effectuer les manips classiques...


Bon, si OB nous fait disparaitre tout d'un coup...on se perd pas de vue : on pourra toujours communiquer grâce à nos adresses-mail !!


Bon week-end LM



Oxygène 23/04/2013 11:52


Ce livre doit être très fort et poignant, je n'en doute pas mais je ne sais pas si j'aurai le courage de lire une histoire si douloureuse, même si elle est porteuse d'espoir....


Tu en parles bien en tout cas.


Bisous Nicky

Nickyza 25/05/2013 23:33



Connaissant un peu ta sensibilité, je ferais l'impasse sur ce titre...Pas envie que tu me fasses des cauchemars !!!!



Lmvie 11/04/2013 18:39


Qui ne tente rien...

Nickyza 25/05/2013 23:27



...n'a rien, of course !!



Lmvie 10/04/2013 18:49


J'avoue que je ne ferai pas ce que tu fais, je lis beaucoup aussi mais je ne suis pas disciplinée et j'ai besoin de ma liberté pour choisir mes livres.


Et me sentir obligée de...peux pas


Il n'y a pas qu'avec les livres d'ailleurs


 


Baisers

Nickyza 11/04/2013 12:49



Moi itou, j'aime bien choisir mes livres...et oui, il faut une sacrée discipline ! J'ai stressé à bien des moments, voyant la date fatidique des "rendus de copies"
approcher, lorsque j'avais pris du retard !!


Mais je voulais vivre cette expérience ! Maintenant je sais !



Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre