Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 02:06



Petite balade dans le nord de l’île à la recherche du trou à tortues si réputé !

 

 A la tribu de Mouli des Cocotiers, on nous explique vaguement comment s’y rendre :

 « Direction St Joseph, à droite, tout droit…à une plantation de bananiers sur la droite, il faut prendre un chemin…traverser une immense cocoteraie…

 



0 cocoteraie



1 bis cocoteraie
C’est du côté de la baie d’Ognat…il y a un poteau surmonté d’une pancarte avec une flèche qui indique le lieu, bref, si on ne trouve pas, il faut demander aux gens là-bas ! »

 

On tourne, on vire, on fait demi-tour…impossible de trouver le trou !
Pas de passants pour nous renseigner... Une voiture de z’oreilles tournent comme nous et finit par nous suivre.


On passe devant une chefferie à la palissade étonnante.

 



1 Bis Une chefferie St Joseph

On en fait le tour, on reprend le chemin…Aux bananiers, on reprend à droite. Soudain, au détour d’un virage, une femme kanak marche au bord de la route. Elle nous affirme que le trou est à deux pas :


 
«Tout droit, passez la carrière, descendez le chemin, et c’est à gauche ! Il y a un poteau en fer mais la pancarte a été arrachée ! »

 

On comprend mieux pourquoi on ne trouvait pas ! On soupçonne même les tribus d’avoir supprimé la pancarte exprès pour éviter l’invasion touristique...Il faut les comprendre : vous aussi, vous avez envie d'être tranquilles lorsque vous vous baignez dans votre piscine personnelle, et là nous sommes sur le territoire d'une tribu !
 

Le trou à tortues doit se mériter ! Tout à Ouvéa doit se mériter ! Aucune pancarte ne vous aide à vous orienter…Le z’oreille en balade doit faire un jeu de pistes et préparer à l’avance son itinéraire.

 

Le trou à tortue était bien caché sous le couvert des arbres…Un lieu où règne le silence. Un lieu en dehors du monde…



3 Trou aux tortues  

 Ce trou très profond, mélange d’eau douce et salée, rejoint l’océan par une galerie dans laquelle s’engouffrent les tortues.

 



1 Trou aux tortues


2 Trou aux tortues



4 Trou aux tortues

 


 Ce trou dans la roche est relié à l’océan par des canaux souterrains et c'est le repère de toutes les tortues.


5 Tortue

Les enfants kanak ont l’habitude de plonger dans le trou. Ils remontent par une corde : difficile opération car la paroi est escarpée et très haute. Cela n’a pas l’air de gêner les tortues qui remontent à intervalles réguliers pour respirer.




6 Tortue 


7 Tortue
 


8 Tortue

Vu la paroi vertigineuse et le trou qui semblait sans fond avec une eau pas très claire, inutile de vous dire que je n’ai pas osé plonger…surtout qu’une légende dit que le soir venu, le poulpe géant qui règne au fond du trou se réveille…Imaginez qu’il ait eu l’idée de se réveiller en plein midi !

 

Nous avons profité du silence du site puis sommes repartis chercher le trou bleu d’Hanawa.

Celui-ci sera-t-il plus facile à dénicher ?


Hanawa…l’endroit où l’île d’Ouvéa est la moins large, juste après le col du casse cou.

 

Le trou bleu d’Hanawa se situe à côté d’un gîte laissé à l’abandon. Des cases dignes du Club Med…jamais terminées, le chantier ayant été arrêté pour une histoire glauque de gros sous…



9 Gîte abandonné



10 Gîte d'Hanawa 


Vue depuis la fenêtre de l’une des cases. Sympa, le lagon au réveil ! Le lagon n'est pas très bleu sur ma photo...mais je vous assure qu'il était même turquoise !



11 Bis Vue depuis la fenêtre d'une des cases 


 
Une flèche faîtière, élément traditionnel de l’habitat kanak. Elle incarne l’ancêtre fondateur de la tribu.

 

 


11 Flèche faîtière 


Le trou bleu, c’est une cavité d’eau de mer avec en surface une fine pellicule d’eau douce.

Le volà notre trou bleu !

 


12 Le trou bleu
Des fissures dans le corail côté océan alimentent le trou en eau de mer.

 

 

13 Le trou bleu d'Hanawa
…et qui dit eau de mer, dit poissons multicolores, pas trop gros pour pouvoir passer par les fissures des rochers. Ici, ces poissons ont l'air figés dans une gélatine bleue...Un "effet" pas vraiment voulu, mais original !!


14 Poissons multicolores

 

Difficile de les prendre en photos de si haut…car là non plus je n’ai pas plongé, de peur de ne pas savoir remonter le long de la paroi ! Hé oui…à l’école déjà, j’étais nulle en montée à la corde...mais championne en saut à la corde !

 

 



15 Poissons 



16 Poissons
Bon, ça vous donne une idée quand même…Ils étaient particulièrement excités par le pain qu’on leur jetait.

 

Nous avons laissé le trou bleu  pour rejoindre Mouli et profiter de la plage. Un petit bain dans le lagon, une bonne douche et nous étions prêt pour assister au coucher de soleil.

 

 



17 Fin d'près midi sur la plage 

18 Coucher de soleil sur la plage de Mouli


Un dîner léger, une petite partie de cartes, assis au frais sur une natte, sur la terrasse de la case…et dodo !

 

Oui, je sais…vous n’avez pas déjeuné à midi…Je vous ai fait sauter le repas au snack de la Pointe Escarpée ! …mais un petit jeûne ne fait jamais de mal !


La Pointe Escarpée et le repas au snack du « Soleil levant », ce sera pour la prochaine fois !!  Trop de photos et de choses à raconter…J’espère pouvoir vous conter ça très vite afin de ne pas vous mettre à la diète trop longtemps !!




 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Renard 10/03/2010 18:40


 Tu m"as fait rire avec ta crainte que le fameux poulpe ne se réveille, et aussi car comme toi, j'étais très bonne
au saut à la corde et pas terrible pour grimper...


Nickyza 11/03/2010 16:57


Je suis sûre que l'on serait capables encore aujourd'hui de sauter à la corde en chantant les comptines qui s'y rattachaient !! Malgré notre grand âge !



Astheval 26/02/2010 12:52



Ces « trous » sont des phénomènes impressionnants. Pas étonnant qu'ils aient donné naissance à des légendes !




Nickyza 27/02/2010 17:34


De véritables piscines naturelles ! Splendides...
Enormes bisous, Astheval


Oxygene 26/02/2010 11:39


Nicky, je crois qu'en fait j'en ai marre d'avoir les larmes aux yeux, envahie par l'émotion, à chaque fois que je regarde tes photos. Depuis tout à l'heure je suis... sniff,
trop-z'émue.... 
Ce coucher de soleil est splendide et tes  trous d'eau entourés de parois escarpés sont vraiment d'une beauté étonnante. Je n'aurais pas plongé non plus... Je préfère, pour nager, voir le fond
sablonneux car, bien que je sois une une nageuse confirmée, j'angoisse assez vite en "terrain" inconnu....
Gros bisous Nicky et bonne journée à toi ! 


Nickyza 27/02/2010 17:33


Bon finalement, il était temps que mon voyage se termine car tu n'aurais plus eu de larmes dans le corps, mouhahaha !
T'inquiète, mon Georges ne va pas tarder à te faire sourire ! Il avait hâte lui aussi que j'en termine avec mon carnet de voyage !!
Plein de bisous


midolu 24/02/2010 15:34


Spectaculaire et mystérieux trous bleus !
Les tortues semblent voler ...
Mais, comme toi, je ne m'engagerais pas à y faire trempette, d'autant que ce sont presque des " puits sans fond " !
Maintenant, je passe aux " nourritures terrestres " que tu vas nous offrir ...
Bises, et bon après-midi


Nickyza 26/02/2010 01:09


Les nourritures terrestres, elles sont déjà sur la table depuis 2 jours ! Dépêche-toi car le poisson aura un petit air de "pas frais" si tu tardes trop !

Plein de bises, Midolu


Lmvie 24/02/2010 10:55


Surtout ne me dis pas Cap !!! car tu sais avec moi...c'est cap

D'ailleurs c'est trop drôle je suis en train de regarder pour partir à Cap Town en mission humanitaire

Alors Cap ou pas Cap ?

La réponse bientôt

Bisous


Nickyza 26/02/2010 00:39


Chiche !

Cap pour le Cap alors ??


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre