Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 17:58


Achevé en 1984, le pont de Mouli permet de franchir le bras de mer qui sépare l’île de Mouli de l’île principale d'Ouvéa.

Ce pont-là, on le franchit plusieurs fois par jour ! 



1 Le pont de Mouli

2 Le pont de Mouli



Du pont de Mouli, on a une vue splendide sur la baie de Lekiny et l’île de Mouli, ainsi que sur les falaises de Lekiny qui se détachent sur le ciel bleu.

 




3 Depuis le pont de Mouli


4 Le pont de Mouli

Sous le pont, nagent des raies, des tortues et toutes sortes de poissons multicolores qui sont entrés dans la baie par la passe de Lifou.

 




8 Tortue au pont de Mouli

 

La baie de Lékiny, est un superbe plan d'eau qui est la réserve coutumière de pêche pour les gens de la tribu de Fayawa, petite île située entre Ouvéa et Mouli et que l’on aperçoit face au pont.

 



5 L'île de la tribu de Fayawa


6 Depuis le pont de Mouli


Les hautes falaises grises de Lékiny cachent des grottes mystérieuses...

 




11 BisFalaises de Lekini


11 Les falaises percées de grottes
De l’autre côté, s’étend une longue plage plantée de cocotiers.

 



10 Arrivée sur la plage en face des falaises
Exotique, la poubelle !


12 La plage face aux falaises

Entre falaises et plage, le bras de mer aux camaïeux de bleus époustouflants qui reflètent le ciel, les falaises et les arbres.



13 Vue sur le pont de Mouli au fondau fond le pont de Mouli

 

Un banc de sable au milieu permet presque, à marée basse, de traverser avec de l’eau à la taille et de rejoindre les falaises.

 



14 Les langues de sable au milieu de la passe
Il faut nager juste un peu, après la langue de sable, en bravant le courant et en croisant au passage quelques espèces marines.
Tortues, raies, poissons multicolores et sûrement quelques petits requins pointes noires que je n’ai pas rencontrés cette fois-ci !

 



15 Plus qu'à traverser pour rejoindre les falaises 


Après un bon bain, nous nous sommes rendus du côté de Wadrilla et avons traversé une cocoteraie. C’était l’heure du déjeuner et nous étions attendus au snack « Kaï-Kaï » où nous avions réservé une table.


 



16 Enseigne du snack Kaï-Kaï

Le chef cuisinier de cette petite paillotte typique est un jeune français qui vient de s’installer à Ouvéa.
Il offre un menu aux saveurs exquises qu’il associe aux produits du jour. Tous les produits sont locaux. Il cuisine en fonction de la pêche du matin et il va acheter ses légumes le jour même au petit marché kanak du coin.

C’est un copain de copains de mon fils Sébastien, aussi nul besoin de vous préciser que nous avons été reçus « aux ptits oignons » !

La déco est typique : palmes de cocotiers, coquillages, sable, manous colorés jetés sur les tables. Le sol de la paillotte est tapissé d’un mélange de coquillages et de sable blanc.

 



17 Déco intérieure de Kaï-Kaï


17 Bis Déco sol de coquillages Kaï-Kaï

Un habitué kanak:

18 Un kanak, habitué de Kaï-Kaï

Nous avions la ferme intention de ne pas quitter Ouvéa sans avoir dégusté l’une des spécialités de l’île : la langouste !
 
Malheureusement, les jours précédant notre arrivée avaient été pluvieux et les eaux du lagon agitées ; les eaux troubles n’étaient donc pas idéales pour la pêche aux langoustes…

José, le jeune chef-copain, nous laissa peu d’espoir mais nous promit de faire son possible pour nous en dégoter une.
La veille au soir un coup de fil sur le portable de Sébastien annonça l’arrivée d’une superbe langouste pêchée pour nous et rien que pour nous, et qui nous attendait, toute fraîche au snack « Kaï-Kaï ».

Il est vraiment adorable, ce José !
 
 

Le menu « spécial » concocté à notre intention a fait des envieux aux tables d’à côté lorsque la langouste préparée «  à la provençale » est arrivée sur notre table !
 
Aussi bonne que belle…un vrai régal ! Succulente, la langouste de José ! On en a encore l’eau à la bouche rien qu’en y pensant !

 



20 Langouste à la provençale

En entrée, José nous avait servi une rafraîchissante salade tahitienne accompagnée de frites d’ignames.

 



19 salade tahitienne et frites d'ignames

Le dessert : nous avions le choix entre un gâteau à l’ananas ou un crumble aux fruits de la passion. Le crumble aux fruits nous a séduits et nous n’avons pas regretté notre choix !

Le crumble a été si vite avalé que je n’ai même pas eu le temps de l’enfermer dans ma boîte clic-clac-photos !!!
C’est aussi bien comme ça, car je vous ai suffisamment fait saliver !


Un petit café à l’ombre des cocotiers, allongés sur des nattes…papotage et digestion… L’art de laisser filer le temps tout doucement…à la manière kanak !


Quel festin ! Nous étions enchantés de notre pause déjeuner et "raides-gonfles" comme disait mon grand-père !


Retour à Mouli pour une petite sieste sur la plage, à l’ombre des cocotiers avec au coin de l’œil le lagon toujours aussi bleu que nous n’avons perdu de vue que le temps d’un léger assoupissement...

 



21 Plage de Mouli 



Ce fut encore une bien belle journée...sans rencontres inopinées de bébêtes pacifiques mais inquiétantes comme celles de l'aticle précédent !

La prochaine fois, je vous emmène voir le trou aux tortues avec arrêt déjeuner dans un autre charmant snack, puis nous irons chercher le trou bleu !

Vous serez prêts ?
En attendant, je vous laisse digérer !



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Renard 10/03/2010 18:34


Ils m'ont libérée à l'hôpital, alors, me revoilou.

Et cet article tombe bien... d'abord il fait un froid pas possible à Toulouse, alors ce lagon, les plages, le ciel bleu me réchauffent, ensuite, la vue de ton repas m'a consolée de la nourriture de
notre service public...

Gros bisous à toi, je continue ma visite de tes articles 


Nickyza 11/03/2010 16:55


Je suis si contente qu'ils t'aient libérée...j'espère qu'il ne s'agissait de rien de grave et que ce n'était qu'un séjour de routine...Tu commençais à me
manquer...


Quichottine 22/02/2010 19:44


Merci infiniment pour ton indulgence...

C'est vrai que là, OB a fait très fort.

Un gros bisou du soir, ma Nicky et bonne semaine à toi.


Nickyza 22/02/2010 23:28


Mais je t'assure, Quichottine, qu'il n'y avait aucun mal ! Tout le monde connait les nombreux bugs de OB en ce moment... Moi, par exemple, mes abonnés ne reçoivent pas
l'avis de mes parutions ( comme toi ! ) ou bien certains sont désinscrits de ma newsletter sans l'avoir demandé...et n'arrivent pas à se réinscrire...(Déjà que je n'ai pas beaucoup d'abonnés !!)
C'est râlant tout ça...mais on n'y peut rien...Il faut attendre le bon vouloir d'OB...
Bonne nuit à toi, Quichottine


Tabellarius 21/02/2010 09:40


T'caho Nicky,

je regarde tes photos, je sens la chaleur, je regarde par la fenêtre je suis dans la neige... Sympa les sensations.
Bisous


Nickyza 22/02/2010 20:25


ça s'appelle une douche écossaise, non ? Un coup de chaud, un coup de froid ! Héhé ! Allez, je t'offre un rhum : rhum allongé ou Ti'punch ? Moi, ça sera rhum-oranges !
Très rafraîchissant par ces chaleurs....mais traître, tellement c'est bon...Tu vois, je sais faire des entorses au coca !
Gros bisous le Tab'


Lmvie 20/02/2010 18:51


Ralalalala...c'est malin je suis au régime et maintenant j'ai une faim d'enfer !!!


Bleu bleu bleu que c'est beua, que c'est bon que c'est ...........ooooooooooooohhhhhhh je n'ai même plus d emots tiens ...tu m'agaces un brin !

Bisous


Nickyza 22/02/2010 20:19


oui je vois ça !!! tu n'arrives même plus à écrire !!
Allez prends donc un rhum-oranges, ça va passer...et un PETIT morceau de chair de langouste...sans sauce provençale, ni mayonnaise, la langouste est très maigre !!!!
Tu me fais rire !

Bisous ma Lm


midolu 20/02/2010 16:11


Ces bleus, de l'eau et du ciel, ces blonds, cette douceur tranquille au coeur de tant de beauté ...!
Magnifique ! Je suis enchantée par cette promenade ponctuée par une somptueuse dégustation !
Oui, tu as bien fait de ne pas exposer le crumble !!!

Dans ce décor de rêve, j'ai aussi apprécié la photo de la poubelle, touche singulière mais si utile, avec l'attention portée à suspendre le baril, peut-être pour éviter le vidage par des animaux
friands de restes ...

Le trou bleu ??? Je patienterai pour le connaître, mais je suis un peu inquiète : tombera, tombera pas, et ... dans quoi ???  ;-)

Merci pour cette balade en ta compagnie, et bisous pour toi, Nicky ... 


Nickyza 22/02/2010 20:15


Là-bas, on avait vraiment l'impression d'être en dehors du monde...de retrouver les vraies valeurs selon la vie kanak...
Ha oui la poubelle...elle est chouette, hein ! Plus rigolote que nos poubelles à nous et très "écolo" !!
Le trou bleu et le trou à tortues, ne t'inquiète pas, tu ne plongeras pas dedans ! Tu regarderas et c'est tout, à moins que tu insistes pour remonter à l'aide de la corde qui est suspendue le long
de la paroi !!

Douce soirée à toi, Midolu


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre