Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 01:55

 

 

 

Les apparences

 

 

Amy et Nick, selon toutes les apparences, semblent former un couple tout à fait idéal. Ils viennent de quitter New York pour venir s’installer dans une petite ville du Missouri afin de se rapprocher des parents de Nick et ouvrir un bar. Femme au foyer, Amy semble bien s’ennuyer un peu dans ce trou paumé où il ne se passe pas grand-chose, mais l’amour de Nick suffit à ses besoins. Enfin…selon les apparences, tout semble aller bien à la maison !

Tout se gâte le jour de leur cinquième anniversaire de mariage. Nick retrouve leur maison sans dessus dessous et Amy a disparu !

L’enquête de police dévoile la réalité de la vie de ce couple au départ sans problèmes. Petits secrets entre époux, petites trahisons de part et d’autres, frustrations, non-dits, reproches. Finalement, le quotidien du couple s’avère ne pas être si idyllique que ça.

Tout finit par prendre des proportions inimaginables au fil de l’enquête et Nick passe pour un coupable idéal bien que l’on ne retrouve pas le corps…Pas de corps, pas de meurtre…Nick tente pourtant désespérément de retrouver sa femme.

 

Le roman est construit en chapitres dont chacun est écrit successivement par l’un et par l’autre. On découvre tantôt le point de vue d’Amy grâce à son journal intime, et tantôt on suit les sentiments que nous livre Nick au fil de l’enquête.

 

Bizarre…ce couple ne raconte pas du tout la même histoire et ne semble pas avoir vécu la même chose…Leur vision des choses et leurs versions se contredisent totalement !

L’intérêt du livre ne réside pas dans l’enquête elle-même car on devine vite ce qui s’est passé. L’important n’est pas « QUI » est coupable mais le « pourquoi » et « comment » on en arrive là.

On assiste à l’explosion de ce couple au fil des pages. Une analyse au microscope du couple qui parfois peut s’accommoder de ses défauts et de ses folies au quotidien.

L’auteur nous manipule du début à la fin, tout ça dans une ambiance souvent très noire.

Un début un peu plat cependant,  mais soudain on est vite entraîné dans un suspens qui ne laisse plus aucun répit. Une très grande maîtrise qui vous fait entrer dans une intense angoisse.

Un très bon polar psychologique dont on n’a pas envie de tourner la dernière page ! Une histoire complètement folle où les apparences sont carrément  trompeuses !

 

Ce thriller que je vous propose de découvrir provient de la sélection du

grand prix des lectrices de ELLE

Partager cet article

Repost 0
Published by Nickyza - dans Des livres et moi
commenter cet article

commentaires

Oxygène 26/05/2013 10:38


Je n'ai pas trouvé les serpents d'eau, mais celui-là est mon livre de chevet en ce moment... J'adore... (sauf que mon bouquin est mal collé et que les pages se détachent les unes après
les autres...)


Bisous Nicky

Nickyza 01/06/2013 14:46



Hum...c'est aussi bien de ne pas trouver de serpents sur sa table de chevet !!  (It
was a joke...) Dommage pour tes serpents d'eau mais tu les trouveras peut-être un jour !!!


Alors conclusion des "Apparences" ? Tu as aimé jusqu'à la dernière page ??


Bises ensoleillées, Oxy



Oxygène 23/04/2013 12:05


Me revoilà... Je croyais avoir rattrapé mon retard de lectures chez toi et je vois qu'il me reste encore quelques pages.


J'aime beaucoup l'idée d'écrire en alternant la façon de voir et de réagir des personnages principaux. Cela doit être assez étonnant d'avoir ces deux points de vue qui ne peuvent
évidemment qu'être très différents. Je me demande si tu as été tentée de prendre partie pour l'un d'entre eux au fil de ta lecture...


Je note ce titre. Il me semble que j'avais déjà vu cette couverture chez mon libraire...


Bisous

Nickyza 25/05/2013 23:41



C'est l'un de mes polars préférés dans la sélection de ELLE ! Note, note, Oxy !



Martine27 10/04/2013 18:42


Ici mon commentaire sur le premier livre de Gillian http://moncarnetamalices.over-blog.com/article-27242336.html


En ce qui concerne celui-ci j'avoue avoir calé à la moitié, ça m'a paru long, mais long. J'ai lu le reste en diagonale histoire de connaître l'histoire quand même. L'idée était bonne mais je n'ai
vraiment pas accroché, il faut dire que les deux anti-héros étaient aussi antipathiques l'un que l'autre, ça n'aide pas !

Nickyza 11/04/2013 12:32



Comme c'est étrange...nous avons deux points de vue si différents...moi, je suis entièrement entrée dans la psychologie des personnages en ne lâchant pas le
livre pour rester dans l'atmosphère lourde de l'histoire...peut-être as-tu lu ce livre differemment, Martine ? Intéressantes, tes impressions à toi ! Comme quoi le "ressenti" peut être différent
d'une personne à l'autre ! Ne pas toujours se fier aux critiques littéraires finalement !  Merci de ton
comentaire Martine !!



Lmvie 07/04/2013 14:29


Aloooooooooorrrrrrrssssse Nicky how are you dear ?


Bon je voulais te demander ces livres te sont imposés ?


Bisouuuuuuuuuuuuusssssssssss toi

Nickyza 10/04/2013 01:12



I'm fine, LMvie !! And you too ? I hope so !!


Oui, biensûr tous ces livres nous sont imposés ! C'est très bien d'ailleurs car cela nous permet de faire de belles découvertes...des livres que l'on n'aurait
sûrement pas choisi de lire et que finalement on a fort appréciés pour certains d'entre eux .


Gros bisous, la Miss



Hélène 25/03/2013 13:13


Je fais aussi partie du jury Elle, j'ai bien aimé ce polar, un de mes préférés pour l'instant avec "le cercle" de minier...

Nickyza 10/04/2013 01:07



J'ai adoré "le cercle" aussi ! Deux excellents thrillers !


L'expérience "ELLE" se termine...bientôt la proclamation des résultats !!  A bientôt
Hélène, le 31 Mai, jour J !! Merci d'être passée par ici !



Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre