Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 00:20

 

 

 

mégots

 

 

                                                                                 Beurk beurk beurk

 

 

 

Avant les années 2000, se faire engueuler parce qu’on fumait ne concernait que les enfants de moins de douze ans qui fumaient en cachette.

En ces temps-là, tous les adultes fumaient et on fumait partout : au lit, au bureau, en cours, à l’hôpital, dans les avions, au resto, dans l’ascenseur, au bureau de poste et même aux States !

 

De nos jours, allumer une clope expose aux insultes, voire au lynchage en place publique.

Les clopeurs passent désormais pour des parias.

Les non-fumeurs brandissent la loi à tout bout d’champ.

Les ex-fumeurs sont les plus intolérants, faisant payer cher la frustration d’avoir arrêté.

C’est la dictature sanitaire : on va employer tous les moyens (lois, hausses du tabac…) afin d’éradiquer le sale fumeur.

 

« Fumer, tue ! » ça tue, oui, mais pas que toi ; ça tue ton voisin ! Et toc !

 

Et ça, faut pas se voiler la face : un fumeur, c’est quand même quelqu’un qui tente sciemment de tuer son prochain… ça, faut le savoir !

 

Alors à l’inconnu qui vous insulte parce que vous allumez une clope à la terrasse d’un café (à la terrasse, DEHORS et pas dans le café, hein !), clouez-lui le bec illico presto en proférant des horreurs du genre :

 

« Ne m’agressez pas comme ça, c’est pas bon pour mon bébé, déjà que j’ai bu 4 vodkas à l’apéro ! »

 

Ou bien :

 

« Parlez-moi sur un autre ton car c’est pas bon pour mon cœur. Après un triple pontage et un cancer du poumon, je dois éviter le stress ! »

 

Ou encore à celui qui est en train de se bâfrer de frites dégoulinantes de mayonnaise :

 

« Hého, vous croyez que c’est drôle pour moi ? Ne pensez-vous pas que je préfèrerais me suicider à la frite-mayo, comme vous, alors que mon toubib m’a formellement interdit le cholestérol qui tue ? »

 

Délectez vous quelques secondes de l’air scandalisé de votre agresseur ; prenez votre air le plus méprisant, en lui tournant le dos, et faites des ronds de fumée dans l’air bleu du ciel !

 

Parfois, je regrette d’avoir arrêté de fumer…juste pour le côté rebelle !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Azalaïs 22/10/2010 17:58



c'est vrai que quad on voit comment ils sont traqués en Amérique, on se dit qu'on marche sur la tête! Après tout, il y a des émissions télé tout aussi nocives et abrutissantes et personne ne dit
rien!



Nickyza 24/10/2010 16:52



Ha oui, en Amérique, t'es carrément un serial-killer !!!


Bonne fin de Dimanche, Azalaïs !



Lmvie 20/10/2010 10:48



Du sport en pagaille, natation à fond aussi mais 5kgs quand même


mais le beurre et  etc etc...........


 


Mais ravie oui ravie de ne plus fumer !!!!!!!!


Bisouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus je vais au body fitness en plein aire que j'ai créé au bord d ela rivière sur des machines installées pa rla mairie !!!


Suivi de 25 mn d emarche et demain natation...


 


Allez allez un peu moins sur OB un peu plus dehors !



Nickyza 24/10/2010 17:05



Ravie de ne plus fumer aussi....pourvu que ça dure !


Quitte à m'enquiquiner et me priver un bon coup, j'ai fait un régime en même temps, histoire de prendre de la marge au cas où je n'échapperais pas à la prise des 6
kilos obligatoires après sevrage tabagique !!...et je marche d'un bon pas et monte mes escaliers plusieurs fois
par jour !!


Plein de bisous !


 



Astheval 19/10/2010 15:50



Tout comme Fanfan je suis non fumeuse mais aussi allergique à certaines marques (atchoum !)... Pour éviter le nez qui coule et les yeux qui pleurent, je suis souvent obligée de me
déplacer au plus vite...



fanfan 12/10/2010 10:53



Moi je n'ai jamais fumé ;je reconnais que cela me gêne beaucoup ,le fumée de cigarette; même dehors, quand on veut justement profiter du beau temps, de l'air pur, sentir une fumée qui vient te
chatouiller le nez , c'est très désagréable; je n'agresse pas pour autant les fumeurs; je préfère changer de place ;


c'est aussi parce que beaucoup de fumeurs sont (étaient sans gêne) que les gens deviennent agressifs envers eux.


Manger des frites ne porte préjudice qu'à celui qui les mange, mais la fumée tout le monde en profite,même les vêtements!!!


 Bisous d'une non fumeuse !


 


 



Nickyza 19/10/2010 16:10



Moi, j'adore l'odeur d'une cigarette lorsque quelqu'un est en train de la griller...mais je te comprends, l'odeur du tabac froid sur les vêtements, dans les
cheveux...dans une pièce...beurk ! J'y fais beaucoup plus attention maintenant que je ne fume plus...


Néanmoins rien n'excuse l'agressivité des fumeurs : on peut, comme tu le fais toi, dire gentiment les choses ! Mais certains non fumeurs, parce qu'ils ont la loi
pour eux, sont odieux ! Bref, on ne changera pas le monde !


Bises d'une récente non fumeuse !!



Tabellarius 11/10/2010 21:56



T'chao Nicky,


Excellent com que j'eusse aimer écrire mais faut de talent...


Ben moi aussi j'ai arrêté de fumer il y a 3 ans 11 mois 18 jours 22 minutes et 46 secondes , un peu plus maintenant... Véridique ses chiffres...


Je suis un raleur dans la vie mais promis (je ne jure jamais) je n'ai rien contre les fumeurs mais contre les cons OUI fumeurs ou non !


M'enfin !!!


Gros bisous


PS Désolé Lmvie d'avoir repris ton idée !!!



Nickyza 19/10/2010 15:54



Yes, faisons la chasse aux cons, fumeurs ou non !  mais là, c'est pas gagné !!


"Ne jurez pas, Marie-Thérèse, ne jurez pas je vous en prie !


Mais non, j'vous jure j'ai jamais couché avec un garzzon !" hahaha


Bises, le Tab'



Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre