Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 01:27








 

Est-ce que vous avez déjà imaginé, un instant, que votre vie pouvait s ‘arrêter, comme ça d’un seul coup ?!

Sans même avoir réalisé quoique ce soit…sans même avoir terminé votre phrase…

Tiens, peut-être que vous n’aurez même pas le temps de lire le dernier mot, là, que je suis en train d’écrire.

Paf ! Crise cardiaque !

Ou alors, vous êtes en train de traverser la rue, en pensant au bon gâteau que vous allez faire aux enfants en rentrant ce soir et blam !

Vous voilà envoyé ad patres par un chauffard ! Même pas eu le temps de continuer votre pensée…et de rajouter que ce serait un gâteau au chocolat…l’idée du gâteau et du chocolat…qui plus est, du gâteau AU chocolat…même pas eu le temps de l’évoquer !

Ça se passe très vite en général ces choses-là.

En trois secondes, vous n’existez plus !

Réfrigérante, cette idée, hein ? Pas drôle…ça, je vous l’accorde.

 

Mais ce qu’il faut que vous sachiez pour ne pas mourir idiot, c’est que tout est décidé depuis des lustres, là-haut ! Il n’y a pas de hasard : tout est déjà écrit.

 

Vous ne l’avez pas entendu le compte à rebours ? Le «  1…2…et…3 ! »…et vous ne le connaissez pas, bien sûr, le mec de là-haut ?

Vous savez, le mec, assis à la droite de Dieu ??? …mais si, celui qui appuie sur le chrono ?

A 3, il appuie sur son chrono et vous trépassez, juste au simple énoncé de votre nom, inscrit sur la longue liste que tient l’autre mec assis à  la droite du mec au chrono.

Ça fait froid dans le dos, hein !

 

Dieu, lui, il se contente de sourire paisiblement derrière sa longue barbe blanche. Il est heureux, lui, ça fait partie du contrat : il ramène ses moutons à la bergerie comme convenu, et ses moutons, il les aime bien, Dieu.

 

Comment ça, ce n’était pas convenu ? Ne faites pas les étonnés : vous étiez d’accord avec ce projet, avant de descendre sur terre, et vous avez signé le contrat de vos propres mains !

Vous ne vous en souvenez pas ? Bon, passons…mais moi je vous affirme que vous étiez tout à fait d’accord pour cette petite étape sur terre avant le grand voyage ! Si, si ! Ce n’était pas un voyage-aller…

Allons, réfléchissez deux secondes : dans tous les voyages  il y a forcément toujours un retour !

 C’est fou comme on aime à oublier les choses qui dérangent…

 

Et puis, franchement, vous croyez que vous vous seriez mis "premier" sur la liste pour le grand voyage vers là-haut, sinon ? Et bien moi je vous dis que non ! Si vous n’aviez pas signé avant de descendre sur Terre, vous n’auriez sûrement pas accepté le « retour » !

 

Imaginez un peu la situation grotesque :

—    Qui veut prendre son tour, pour un p’tit voyage merveilleux et sans retour cette fois ?   C’est gratuit ! Vous, Madame ?

—    Vers le paradis ou l’enfer ?

—    Ah, ça, Madame, on ne peut pas vous le dire encore…ça se décide là-haut ! 

—    Moi ! Moi ! 

Et voilà que ça se bouscule au portillon !

 

Non mais, avouez…vous vous imaginez dans cette situation ? Répondre oui à Madame la Faucheuse ?

«  Oui ! Oui ! Je veux mourir, là, maintenant, tout de suite ! Pourvu que ce soit moi, le premier, oh pourvu que ce soit moi !! »

Non, non, c’est pas sérieux ! Devant un tel truc, vous vous défileriez…c’est humain !

Vous avez encore envie de profiter de la vie, et puis laisser tous ces gens que vous aimez, ça jamais !

 

C’est pourquoi, là-haut, ils décident à votre place.


Le pire c’est qu’ils ne vous préviennent même pas…Remarquez, c’est mieux comme ça car vous n’avez pas le temps d’avoir peur.

Cela dit, ils pourraient quand même vous laisser le temps de vous organiser, c’est vrai…

Mais, c’est qu’ils sont pressés…pas que ça à faire…s’il fallait qu’ils attendent que vous mettiez toutes vos affaires en ordre, il y en aurait pour des lustres !

C’est vrai quoi, faut se mettre à leur place !

 

C’est qu’ils travaillent à la chaîne, là-haut !

Vous n’êtes pas la seule personne au monde qui existez, (enfin…qui existiez !), ils en ont des milliers comme vous à rapatrier !

La chaîne, je vous dis !

Vous déboulez sur le tapis comme ces boîtes de petits pois à l’usine.

 Plic, on vous réceptionne ! Plac, on vous colle une étiquette sur le dos !

Bing, on vous dirige vers le rail de gauche, vers l’enfer. Bang, vers le rail de droite, pour le paradis et celui du milieu, pour le purgatoire !

Vous êtes sur des rails, des boîtes de petits pois, je vous dis !

On vous pèse…enfin, on pèse votre âme, pour connaître le poids de vos actions bonnes ou mauvaises, et en fonction du résultat, on vous dirige vers tel ou tel rail.

 

Ils n’ont vraiment pas le temps de souffler, les mecs là-haut, je vous l’assure !

Et quant à vous, vous n’avez vraiment pas le temps de comprendre ce qui vous arrive.

Vous êtes sur votre petit nuage, là, bringuebalé  de-ci, de-là. Vous croisez des milliers de têtes que vous semblez connaître mais que vous ne remettez pas toujours… (Tiens, celui-là, là-bas, je le connais…il travaillait pas à Monoprix ? Ho, mais là, c’est mon banquier, c’est vrai il était mort dans un accident de la route… Et là-bas…ce ne serait pas la vieille tante Eugénie ? Elle semble avoir rajeuni…)

 

 Vous regardez en bas, vers votre ancienne demeure. Dire que vous avez laissé tout votre linge à étendre ! Han, et les copains qui viennent dîner ce soir ! Que vont-ils manger ? Et vos enfants qui va leur faire réciter leurs leçons, hein?


Vous pensez que vous êtes dans un drôle de rêve, que vous allez vous réveiller, mais pas du tout, vous ne rêvez pas !

Non, non, vous ne rêvez pas ; vous êtes bien dans le monde réel ! Pas drôle cette idée, hein !

Terrifiant de penser que votre vie peut basculer comme ça d’un coup…Qu’en trois secondes, vous pouvez  vous retrouver dans un autre monde, sans même avoir eu le temps de dire ouf !

Trois secondes, juste le temps de compter jusqu’à  3 !

 

Tenez, moi,  par exemple, qui vous parle, là, en ce moment, j’ai des dizaines de rendez-vous demain…des gens qui vont m’attendre, peut-être pour rien !

Peut-être qu’en sortant de la douche, je vais glisser et me fracasser la tête, ou en dévalant les escaliers, me rompre le cou ! Et qui est-ce qui va poireauter sur le quai de la gare en attendant vainement que je vienne la chercher ? Belle-Maman qui fulminera comme à son habitude contre mes retards légendaires  et qui le regrettera par la suite !

C’est bête et ça tient à pas grand chose parfois la vie, vous savez…

1…2…3 !!

Vous entendez ???… ????

1…2…3 !

C’est la voix du monsieur du chrono de là-haut ??? Haaaaaaaaaa !!!!

Et si c’était bientôt mon tour ??…ou le vôtre ??…

Ah non, ouf ! Ce sont les enfants dans la cour qui jouent à « 1, 2,3, soleil ! »

C’est fou ce qu’on peut être innocent à cet âge-là !

Vous voyez, ce n’est pas drôle de raconter des histoires pareilles, après on y croit et on se fait peur !


Maintenant, c’est sûr, quand vous entendrez : 1…2…3 !…vous allez y penser au mec du chrono, et vous en aurez la chair de poule.

Non, ce n’est vraiment pas une histoire drôle que je vous raconte là, je vous l’accorde !

Allez, 1…2…3 et… à bientôt !






Partager cet article

Repost 0

commentaires

l'hirondelle 13/02/2009 09:52

Un deux trois nous n'aurons pas l'choix
Quatre cinq six cessons les bêtises
Sept huit neuf ils seront tous veufs
Dix onze douze transformés en bouses...

On fait c'qu'on peut...désolée...c'est pas drôle...

Nickyza 13/02/2009 14:53


haaaaaaaaa si , je suis éclatée de rire!!!!  Trop belle ta comptine, mouhahaha, trop drôle!!
Sacrée Hirondelle!!!


FRANSUA 05/02/2009 18:38

j'aime beaucoup e texte et la manière d'aborder le destin et la mort c'est très original et pas forcément faux, moi le petit chrono j'appelle cela le destin mais c'est pas drôle quand c'est un des tiens qui part jeune (1/2/3 coups de poignards dans le coeur...) Bon il faut arriver à surmonter pour continuer la notre de course
A bientôt, j'aime bien ton blog

Nickyza 07/02/2009 14:20


La mort est toujours injuste lorsqu'elle s'attaque à des très jeunes...quelle horreur...comment s'en remettre...si l'on peut s'en remettre un jour...et...il faut
pourtant continuer à avancer...
Au plaisir de nous lire mutuellement encore et encore :-))
Bon week end Fransua


Bigornette 02/02/2009 17:23

En fait ...c'est bien ce que je pensais tu es dans mes favoris mais dans les Parchemins... ouf !... sinon je t'aurai de suite entrée...mais là je sais où te trouver... bisous...

Nickyza 02/02/2009 19:04


Ha mais nan, hein, tu ne vas pas t'en tirer comme ça!!!! J'exige d'être AUSSI chez Bigornette, non mais!! Fais
gaffe la Bigornette...je vais compter 1, 2 et 3...
Rires!!! Je t'embrasse :-)))


Bigornette 02/02/2009 17:20

hihi;.. tu vas nos faire flipper....j'ai mis un com ailleurs car je suis passée par un lien chez Quichottine...hihi...et d'un coup je me suis dit que je n'étais pas à la bonne date...Je m'aperçois que tu n'es pas dans mes favoris et j'en suis ébahie... c'est pour ça que j'ai cherché par où venir... hihi...
Moi je ne pourrais pas écrire ce texte car j'ai une facheuse manie d'écrire des choses qui se produisent...du coup j'évite certains sujet... ça me fout la trouille... gros bisous... bonne soirée et bonne pause...

Nickyza 02/02/2009 19:01


Han!!!!!!! Pas encore dans tes favoris????? ça alors, je m'en étais même pas aperçue :-)) dépêche-toi de corriger cette ENORME erreur!!! Attention, je vais venir voir
chez le Bigorneau et si je n'y suis pas je vais compter 1, 2 et 3 très, très fort et le mec de là-haut risque d'entendre!! Fais gaffe, Bigornette!!
Meuh nan, pense plus à mon texte, va...bien sûr que ça fout la trouille alors mieux vaut en rire, hein!
Bonne soirée et bises :-))


Azalaïs 01/02/2009 18:10

j'y pense de plus en plus souvent, non pas que cela me fasse peur mais c'est vrai, ce qui m'ennuierait le plus, c'est de laisser quelque chose en désordre derrière moi et d'obliger mes enfants à faire le tri et le ménage c'est pourquoi, je m'encombre d'un minimum de choses!
bises

Nickyza 02/02/2009 18:53


Laisser les choses en ordre avant le départ, oui, mais il faut aussi profiter de la vie et rire de tout ça, finalement...car de toutes façons on ne changera pas le
cours des choses...et puis plus on avance en âge, plus on y pense forcément, quoique ce ne soit pas une question d'âge, tu sais :-)) Bon, j'espère que tu as pris ça à la dérision et que je ne t'ai
pas fichu le bourdon...telle n'était pas mon intention!
Gros bisous, Aza :-))


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre