Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 15:23



 

 

Petite Sagesse, tel était son nom, se balançait à califourchon sur la lune.

Elle était à la fois fée du ciel et scribe du Père Noël.

Toute petite elle était, mais grand était son cœur.

Elle avait une mission sur cette terre qu’elle scrutait depuis la lune.

Les maisons, qu’elle voyait minuscules depuis son perchoir d’or, n’avaient aucun secret pour elle.

            Elle perçait l’intimité des gens par son regard qui pouvait traverser les murs les plus épais.

Ainsi voyait-elle toutes les bonnes et mauvaises choses qui se passaient à l’intérieur de ces maisons minuscules.

Les bêtises, les mensonges et les colères des petits enfants lui faisaient plisser son petit nez tant sa déception était grande.

L’obéissance, l’honnêteté, la générosité, au contraire, lui donnaient envie de danser, et plus elle dansait, plus la lune se balançait.

 

Petite Sagesse aimait tous les enfants, même les moins sages…mais elle se désolait de constater que peu de maisons respiraient la sagesse, car sa mission était de signaler au Père Noël, les enfants les plus sages…

Quelle mission difficile pour Petite Sagesse qui espérait que tous les enfants du monde croulent sous les jouets !

Quand une maison respirait la sagesse de ses petits occupants, elle désignait une étoile, parmi toutes les étoiles qui scintillaient et dansaient autour d’elle.

Elle la pointait de son petit doigt autoritaire et priait l’étoile choisie de filer droit sur la maison en question.

Là, l’étoile brillant de ses mille feux filait et se posait sur la cheminée, et de son petit œil malicieux, elle se mettait à cligner !

Ainsi, le Père Noël, d’un seul regard, pouvait repérer de suite, pendant la nuit de Noël, les maisons où vivaient à coup sûr les enfants sages.

 

Ho, bien sur, le Père Noël était un brave homme ! Il ne pouvait jamais se résoudre à punir les enfants les moins sages…ceux-là recevaient quand même les jouets qu’ils avaient commandés, mais ils n’avaient pas, sous le sapin, le cadeau-surprise, le cadeau “en plus” que le Père Noël ne réservait qu’aux enfants les plus sages !

 

En bon petit scribe, Petite Sagesse énumérait sur un parchemin tous les défauts et toutes les qualités qu’elle avait pu observer de son perchoir.

De sa plume d’or, elle inscrivait sur deux colonnes les noms des enfants, les sages et les moins sages, et remettait son parchemin au Père Noël, une fois qu’elle l’eut enluminé de poudre d’étoiles.

Ceci dans le seul but de comparer, d’une année à l’autre, les progrès effectués.

Mais souvent, Petite Sagesse trichait…Oui, elle trichait !

Elle mettait beaucoup plus d’étoiles aux cheminées des maisons qu’il n’en eut fallu. Le Père Noël n’y voyait que du feu, et distribuait des cadeaux, toujours plus de cadeaux !

 

En fait, le brave homme à la barbe fleurie, n’était pas dupe…Il savait bien qu’il ne pouvait y avoir autant d’enfants sages, mais il trouvait tellement plus agréable de faire sa tournée de Noël entouré d’étoiles :

Non seulement les étoiles éclairaient son chemin, mais elles lui réchauffaient le cœur.

 

C’est pourquoi les nuits de Noël, depuis toujours, sont des nuits magiques, brillantes de mille feux, et que des étoiles scintillent dans les yeux écarquillés des enfants !



Le Père Noël est un peu débordé en ce moment, aussi lui ai-je proposé mon aide. Le vieil homme si charmant n'a pas refusé ma proposition, vous vous en doutez bien, aussi je m'en vais le rejoindre pendant quelque temps...puis j'irai rendre visite à Petite Sagesse aussi... Alors je serai absente de mon blog jusque début janvier, mais là-haut le Père Noël doit avoir un ordi donc j'irai vous rendre visite à vous aussi!
N'hésitez pas à vous installer dans ma caverne, ya plein de choses à lire et toujours un café au chaud!!

J'ai eu envie de vous ressortir ce petit conte écrit l'an dernier, histoire de vous faire rêver un peu...car nous sommes encore de grands enfants...qui avons besoin encore de douceurs, n'est-ce pas?

Je vous souhaite de tout mon coeur de merveilleuses fêtes de fin d'année et un Noël doux, doux, doux!




Gif Noël- Kri


Merci à Kri pour ces images toujours aussi enchanteuses!









Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 04/02/2010 17:58


Je passais... je me suis dit que je pouvais aller secouer un peu la poussière de certaines étagères chez toi.

J'avais aimé ce conte lorsque je l'ai lu, je l'aime toujours autant...

Un énorme bisou pour toi, Nickyza. Passe une belle fin de semaine.


Nickyza 05/02/2010 02:41


Ma petite Quichottine, je vois que tu déambules dans les rayonnages de ma caverne! Quel plaisir de te sentir là, en train de feuilleter par ci par là toutes les pages
que j'ai noircies! Merci de ta présence! Merci de chasser la poussière! D'autres peut-être seront enclins à suivre tes pas...
Moi aussi j'aime bien fureter...et dénicher des pages oubliées!


Quichottine 28/12/2009 09:17


Il l'a été aussi pour nous... il y avait moins de monde, mais les enfants, petits-enfants et nous, étions tous réunis.

... ça fait du bien !

Gros bisous, Nickyza.


Nickyza 04/01/2010 00:30


Ce sont des moments privilégiés lorsque l'on arrive à réunir toute la famille et oui, j'adore ces moments-là!
Je t'embrasse Quichottine!


Angel 27/12/2009 17:51


JE REVIENS APR7S UNE PANNE..
passe une belle fin d'année;et de belles fetes
bises


Nickyza 28/12/2009 03:27


Panne des sens? Panne d'ordi ou panne d'écriture?
En tous cas, toujours ravie de te lire, Angel!
Passe de douces fêtes toi aussi


philippe 25/12/2009 21:05



Nickyza,

je viens te souhaiter un joyeux Noël à toi et à ta famille

Philippe



Nickyza 28/12/2009 03:18


Merci Philippe
Je te souhaite le meilleur pour cette bientôt nouvelle année!


jakline 25/12/2009 20:46


J'aime toujours autant rêver. Merci, il est gentil, gentil, ce petit conte.







Nickyza 28/12/2009 03:15


Un conte pour les enfants ou pour ceux qui ont encore une âme d'enfant...il se doit donc d'être merveilleux!
Bises à toi Jakline


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre