Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 02:52





 

 

Kevin, pour être tendance, a fait comme tous ses copains : il s’est crée un espace sur Facebook.

Un espace convivial où il a mis tout son état civil et ses photos personnelles. Il a livré sans pudeur ses centres d’intérêts, ses sentiments, ses déplacements, ses goûts et ses couleurs. Ses conquêtes amoureuses, ses beuveries entre amis, ses échecs et ses conneries plus ou moins reluisantes.

 

Kevin est content : en plus de ses amis réels il s’est trouvé plein d’autres amis virtuels, connus ni d’Eve ni d’Adam mais qui sont si sympas !

Son besoin de reconnaissance était assouvi et sa peur d’être seul à jamais envolée.

Facebook lui donnait la possibilité de se faire connaître dans le monde entier et de converser avec des milliers d’amis, qu’il acceptait de plus en plus nombreux chez lui.

 

Quelle bonne idée que ce réseau social si convivial, pensait Kevin enchanté.

 

Kevin a vite déchanté.

 

Lorsqu’il s’est présenté à son entretien d’embauche dans l’entreprise tant convoitée, le DRH l’a laissé parlé, puis lui a sorti une liste de tous ses défauts et de tous ses faits et gestes qui ne correspondaient pas au profil recherché par l’entreprise.

 

Facebook avait parlé !

 

Lorsqu’il a vu sa voiture fouillée pour un simple contrôle d’identité, la police lui a dit qu’elle savait ce qu’il cachait car il s’était vanté devant le monde entier de son petit trafic d’herbe sans danger.

 

Facebook avait parlé !

 

Lorsque sa petite amie l’a plaqué pour l’avoir vu sur une photo compromettante avec une jolie blonde lors d’un soir de beuverie, elle l’a accusé de ridiculiser leur amour devant le monde entier.

 

Facebook avait parlé !

 

Lorsqu’il fut obligé de changer toutes ses adresses-mail pour fuir les spams qui inondaient ses boîtes de publicités toujours plus envahissantes, il s’est douté que Facebook avait pu revendre ses données.

Il cocherait la bonne case demain pour protéger ses adresses. Il formaterait son disque dur pour éradiquer les virus.

 

Tous les ennuis qui lui arrivaient depuis quelque temps n’étaient pas le fruit du hasard…Il se mit à réfléchir, Kevin.

Il comptait un traître parmi ses meilleurs amis, un traître qui divulguait les secrets de sa vie la plus intime…

Il réfléchit longtemps, soupçonnant tout le monde autour de lui.

Mais qui pouvait être aussi infâme et lui vouloir autant de mal en racontant ainsi les moindres détails de sa vie privée ? 

 

Ce soir, sur Facebook, il évoquera le problème à tous ses amis en ligne. Sur le « chat », il se trouvera bien quelqu’un pour l’éclairer sur ce mystère !







Partager cet article

Repost 0

commentaires

ktl 15/01/2009 12:27

il est vrai que lorsqu'on écrit sur le net , il faut se mettreà la place du lecteur et garder quelques portes fermées.....merci pour cet article ...vigilance!!!bises KTL

Nickyza 16/01/2009 16:48


Tu as raison, KTL, sachons ne pas livrer tout de nous-mêmes, d'abord parce que ça n'intéresserait personne et puis parce que l'on est suffisamment fichés comme ça!
Alors Facebook, c'est bien mais...vigilance, oui!
A bientôt :-)


~~ Kri ~~ 12/12/2008 08:33

Pour vivre heureux, vivons caché...
Je suis sur Facebook mais je ne me dévoile pas toute...restons prudent!

Nickyza 12/12/2008 14:39


Facebook reste un bel outil pour se faire connaître, un outil de communication sûrement efficace ( entreprises,campagnes électorales,associations, artistes en tous
genres...qui veulent attirer l'attention sur l'objet de leur création) mais il n'est pas indispensable de TOUT dévoiler non plus...lorsqu'il s'agit de ses faits et gestes quotidiens.
Facebook ne doit pas devenir un outil de voyeurisme et c'est ce que les ados d'aujourd'hui semblent ne pas avoir compris! Donc INFORMATION, EDUCATION !
Bon week end à toi Kri :-)


Loïs de Murphy 11/12/2008 18:22

Je ne comprends pas cette manie qu'ont les gens de se ficher tout seuls sans que l'Etat ne le leur impose :o)

Nickyza 12/12/2008 14:18


Une manière encore détournée d'engranger encore plus d' infos sur les individus?...Bon...ne voyons pas non plus le mal partout, mais...! :-))


Fardoise 10/12/2008 00:05

Oui, vraiment bien écrit. Il faut savoir ne pas trop se livrer à la toile. Sinon on se retrouve pris au piège comme dans celle de l'araignée.

Nickyza 10/12/2008 13:29


Voui...et les araignées ne sont pas toujours gentilles...
Bonne journée à toi, Fardoise :-))


Lmvie 09/12/2008 23:36

Joliment tourné
A ce sujet malgré tout il s'avère que mes deux filles ont retrouvé TOUS leurs amis d'Afrique sur Facebook...
Toujours un miroir et l'autre côté du miroir bien sûr
Bises

Nickyza 10/12/2008 13:27


Je pense que Facebook reste un moyen de communication intéressant, (pour retrouver des amis perdus de longue date par exemple), mais il faut savoir rester dans la
bonne mesure et garder cachées les infos perso de sa vie privée pour que cet outil ne devienne pas dangereux!
Cela peut être à double tranchant...
Tes filles, Lmvie, sont sûrement restées prudentes :-)) Hooooooo non, quoique...j'aperçois, sur leur Facebook, une photo de toi lors d'un week end à Metz !!!!! Roooooo!!!!
Rires!!!!!
Gros bisous à toi :-))


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre