Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 20:46




Une joyeuse tablée de copains. Un homme hilare, au premier plan, aux yeux malicieux, lève son verre.

Une photo en noir et blanc, une photo noire sur blanc.

 

C’est toi.

 

Toi, qui semble ravi de ta dernière farce, toi qui a encore mis de l’ambiance au cours de la soirée en racontant tes histoires drôles, tes dernières frasques…et tout le monde rit à gorge déployée, et tout le monde attend de rire et rire encore en t’écoutant.

Toi, si vivant à l’instant T, toi, le joyeux drille que l’on invitait pour animer les soirées les plus mornes, car avec toi, il se passait toujours quelque chose d’imprévisible et drôle !

 

Au fond du regard malicieux, une ombre…que je suis seule à voir, moi qui te connais si bien.

La peur, l’angoisse…venues d’on ne sait où, ni pour quelle raison, et qui taraudent le cœur et l’esprit jusqu’à en rendre fou l’homme le plus fort.

Cette ombre qui se cache derrière le paraître, derrière les rires de cet homme extraverti, cette ombre qui est là et bien là, malgré tous les remèdes, et qui gâche la vie.

Cette ombre dans le regard…annonciatrice de tous les malheurs.

Cette ombre cachée derrière le rire et que l’on voudrait oublier…

 

C’est toi sur la photo, là, si vivant.

 

C’est toi qui cachais bien ton jeu, en noyant tes angoisses dans le rire, refusant de reconnaître ce mal-être qui te bouffait et que tu voulais absolument combattre par la dérision.

J’entends encore ta voix, ton rire trop explosif.

 

C’est toi, si vivant sur cette photo-là, juste avant que… tu ne claques la porte de ta vie…

C’est toi, oui…si vivant et maintenant absent…

 

La photo a des ombres noires, cette photo en noir et blanc.




 

Ce texte a été écrit pour "la petite fabrique d'écriture" dont le thème en était "la photo".





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Limpide 14/12/2008 22:09

Un petite coucou à ma chère voisine pour lui dire que je la félicite pour cet excellent écrit, même s'il est teinté de tristesse, mais qui ne connaît pas ce masque derrière lequel on joue, on rit, mais jamais on ne pleure... et pourtant parfois, il est si simple de dire stop... j'ai mal et je souffre
peur de quoi, peur de mettre notre âme à nue, qui pourrait bien nous juger, après nous ne sommes que de simples humains et nous ne sommes pas tenus à l'impossible.
je t'embrasse et merci de tes passages.

Nickyza 15/12/2008 17:04


La vie n'est pas toujours facile, c'est vrai..mais elle cache aussi bien souvent de bonnes surprises après les mauvaises passes...heureusement!
Merci d'être passée ici lire ce texte.
Gros bisous petite voisine rémoise :-))


Bigornette 08/12/2008 10:01

que c'est bien écrit ! je ressens beaucoup d'émotion dans tes lignes...ça me touche beaucoup...je pense que ce texte pourrait coincider avec la vie de nombreuses personnes hélas...une pensée pour la personne dont tu parles et celles auxquelles je pense....gros bisous à toi pour ces mots...

Nickyza 08/12/2008 17:42



Bis repetita! Ha oui, mon texte t'a touchée!!! Rires



Bigornette 08/12/2008 10:01

que c'est bien écrit ! je ressens beaucoup d'émotion dans tes lignes...ça me touche beaucoup...je pense que ce texte pourrait coincider avec la vie de nombreuses personnes hélas...une pensée pour la personne dont tu parles et celles auxquelles je pense....gros bisous à toi pour ces mots...

Nickyza 08/12/2008 17:40


Merci Bigornette :-))
Contente que ce texte t'aie touchée. Les photos ont le pouvoir de garder les gens vivants...
Bisous pour toi et bonne soirée :-)


Lmvie 07/12/2008 19:45

Le rire...superbe masque...
Derrière les pleurs...
Je t'embrasse

Nickyza 08/12/2008 17:21


Un masque pour se cacher...un masque pour fuir une évidence qui fait mal...comme si le rire guérissait tous les maux...
Bises à toi Lmvie :-))


Angel 06/12/2008 18:53

moi aussi j'avais la certitude qu'il s'agisssait d-une personne réelle..les mots sont forts denses et poignants.L'émotion qui se dégage de cette photo n'est pas feinte...je le ressens.et c'est parfois pourquoi certains textes s'imposent à nous pour leur sincérité!bises (merci pour ton com de cette nuit;je ne me cache pas...juste envie de tourner une page...)

Nickyza 08/12/2008 17:16


L'émotion qui se dégage à la lecture d'un texte "réel" ou sorti de l'imagination n'est sûrement pas la même...ou bien alors c'est que l'auteur est très, très doué et
arrive à imaginer et décrire toute cette charge émotionnelle...
Merci, Noëlle, de ton observation très fine :-)
Bisous


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre