Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 01:40



                     *

C’est à peine si j’ose

Te dire tous ces mots

Faire ces quelques gestes

Pour qu’il nous en reste

Juste quelque chose,

Quelque chose de beau…

 

Quelque chose de beau

Là, que l’on dépose

Comme ces quelques mots

Empreints de tendresse

Emplis de promesses

Comme la rose éclose.

 

Quelque chose de beau

Pour qu’on se souvienne

Quand le cœur est gros,

Quand l’âme est morose,

Que quoiqu’il advienne

Il reste quelque chose.

 

Quelque chose de beau,

Quelque chose de nous,

Oh très peu de choses

Juste un geste, un mot,

Un ruban qu’on noue

Aux cheveux d’Eros.

 

C’est à peine si j’ose

Penser à demain

On est si peu de choses

Face à ce destin

Où tout soudain explose

Pour des tout petits riens.

 

C’est à peine si j’ose

Te dire tous ces mots

Faire ces quelques gestes

Pour qu’il nous en reste

Quelque chose de beau

Si demain s’arrête…

 

Quelque chose de beau

Un simple cadeau

La trace d’une empreinte

Le ô d’un écho

Un mot doux qui tinte

Au fond du cerveau.  





* Photo de MillyNeT Flickr 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angel 10/12/2008 17:11

DES MOTS TOUT EN DELICATESSE...des mots d'amour comme une dentelle.Passe une belle soirée, bises

Nickyza 12/12/2008 14:44


Joli compliment tout en soierie douce de mots, merci Angel :-))
Bises et bon week end à toi.


Jean-Claude Barbier 04/12/2008 16:49

malheureusement les intégrismes des deux bords ont profondément modifié le paysage religieux : les mouvements islmiques prônant la charia, les nouvelles Eglises de type pentecôtiste dont le prosélytisme est acharné, d'un autre côté. Les mosquées anciennes et l'Eglise catholique essaient bien de calmer le jeu et avaient sû établir de bonnes relations de cohabitation et de respect, mais les nouveaux venus ont un tout autre style. Ils ont et les jeunes et la rue. En cela, oui, le conflit a malheureusement une dimension religieuse.
Quels mots pour apaiser ces conflits ?
Jean-Claude

Nickyza 06/12/2008 04:04


Oui, je veux bien croire que tout ait changé depuis le temps que j'ai quitté ce pays...C'était en 1970, juste après la guerre du Biafra...Déjà, les choses se gâtaient...alors qu'il y faisait si bon
vivre avant! Je suis bouleversée de voir ce qui s'y passe maintenant...Malheureusement, je pense que nous sommes impuissants devant ces conflits qui nous dépassent. Nous ne pouvons que prier pour
qu'un jour tout s'arrange...
Merci d'avoir mis mon témoignage sur votre blog :-))


Quichottine :0010: 04/12/2008 16:42

Comme c'est joli !
Je parle de l'image...












... t'as eu peur ?
Le poème, lui, est très beau. Merci, Nickyza !

Nickyza 06/12/2008 03:13


Rires!! C'est vrai que la photo est jolie!!
Bisous coquine Quichottine :-))


Jean-Claude Barbier 04/12/2008 08:10

Chère Niickyza, Merci pour ce cadeau de mots si tendres, si beaux, qui accompagnent comme des caresses nos meilleurs souvenirs. Jean-Claude

Nickyza 04/12/2008 16:29


Merci Jean-Claude...merci d'avoir lu ces quelques mots et de vous être manifesté si gentiment :-)
J'ai lu, avec beaucoup d'émotion, chez vous, votre article concernant les morts de Joss au Nigéria. J'ai vécu là-bas une bonne partie de mon enfance et adolescence et ce qui s'y passe là-bas
me touche toujours profondément..."En ce temps là", les chrétiens et les musulmans cohabitaient merveilleusement bien...je ne pense pas que cela ait changé...Ce qui s'est passé à Joss le week end
dernier, me semble être à la base, un vil problème politique ( accusations de fraude fiscale qui ont dégénéré...) Hum...comme si ici en France, Ségolène et Martine qui se sont accusées
d'avoir triché...avaient déclenché une guerre civile...Au Nigéria, comme dans beaucoup de pays d'Afrique...il suffit, de nos jours, d'une étincelle pour déclencher des guerres
ethniques...C'est bien triste tout ça...
Je délivre ma réaction à votre article ici sur mon blog car on ne peut vous laisser de commentaires sur le vôtre...
Cordialement


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre