Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 04:37

 

 

 

 

 

Anne-France, toute de rouge manucurée et vêtue de sa petite robe noire passe-partout mais toujours chic, reçoit ce soir quelques amis à dîner en toute simplicité.

Le traiteur a livré quelques petites choses succulentes qu’elle n’aura plus qu’à réchauffer à la dernière minute.

La table est dressée, magnifique : nappe blanche brodée en organdi, cristaux éclatants qui brilleront de mille feux sous la lueur des candélabres, argenterie rutilante.

Jean-Edouard une fois de plus sera content et fier de sa femme.

 

Anne-France n’a plus qu’à s’occuper du hors-d’œuvre. Une entrée facile et rapide mais tellement originale : des rouleaux de saumon fumé garnis d’asperges vertes avec une petite sauce dont on lui donnera des nouvelles !

 

La boîte de conserve où se nichent les asperges se montre récalcitrante. Anne-France tire sur l’anneau en aluminium réputé d’ouverture facile…qui casse en plein milieu de l’opération.

Le couvercle à demi ouvert ne laissera jamais passer les fragiles petites asperges…

Anne-France, verte, s’énerve - ses invités arrivent dans moins d’une demi-heure – et malmène le couvercle avec le couteau de cuisine.

Dérapage incontrôlé, le couvercle mord le doigt manucuré et vomit des asperges blessées.

 

Les joues rouges, Anne-France pressée par le temps sort le saumon fumé du frigo. Le saumon est rose et frais dans son emballage.

Elle le pose sur la grande table de cuisine et tire sur la languette réputée d’ouverture facile.

Le bout de plastique, dans le coin en bas à gauche, refuse de se soulever sous l’ongle tranchant et impatient.

 

Après plusieurs tentatives, Anne-France empoigne le couteau de cuisine et lacère le plastique de l’emballage et…le saumon rose et frais.

Exaspérée, elle tire d’un coup sec la feuille transparente et collante.

 

Dans un geste inconsidéré, sa main rencontre inopinément la bouteille d’un très grand vin rouge qui s’aérait tranquillement sur le coin de la table.

Le vin inonde le saumon qui du rose passe au rouge alors que les asperges vertes blessées gisent dans la passoire et que Anne-France se lamente.

 

Ne croyez pas tout ce que l’on vous fait avaler : l’ouverture facile n’existe pas, surtout lorsque vous êtes pressée, et plus c’est réputé facile plus c’est difficile et…énervant ! Et surtout, ça peut vous gâcher un dîner tout simple !

 

Du reste, Anne-France l’a bien compris : elle a mis sur sa liste de Noël un ouvre-boîte et des ciseaux de cuisine « gniak-gniak »...

 

 

 

 

 

 

 

Bon week end à vous et surtout restez zen et...ouverts!! Vous verrez c'est facile!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Azalaïs 03/12/2008 21:32

on s'y croirait et c'est vrai que ça énerve!

Nickyza 04/12/2008 00:25



Rooooo oui c'est énervant, Azalaïs!!!
Au moins, dorénavant,  quand vous ouvrirez une pack de jambon ou saumon, ou autre, en vous énervant sur la languette plastique, vous penserez à moi!!!! Rires!!!



Iris 03/12/2008 09:57

^^ c'est toujours quand on est pressé que tout va de travers !! ^^
mdr

Nickyza 04/12/2008 00:22


Oui c'est vrai, Iris, c'est toujours quand on est pressés qu'il arrive une cascade d'ennuis...MAIS même quand on est pas plus pressés que ça...on est enquiquinés par
ces trucs qui devraient s'ouvrir facilement et qui nous narguent en résistant! DONC ne plus se fier quand il est marqué "ouverture facile" car c'est encore pire qu'une ouverture...normale!! Tiens
teste rien que sur les packs de jambon ou de saucisson...grrrrrrrrr
A bientôt :-))


Angel 02/12/2008 21:48

petits malheurs en chaine...pour un diner chic ça fait tâche!

Nickyza 04/12/2008 00:13


Rires!!! Oui pour faire tache, ça peut faire tache!!!!...surtout s'il s'agit une boîte de concentré de tomates comme le dit Nettoue!
Contente de te voir ici en ma caverne, merci Angel :-)))


loralie 01/12/2008 11:15

C'est ce qui s'appelle une réaction en chaîne. quelle histoire cette conserve ;-)

Merci de ton passage et bonne semaine ^^

Nickyza 01/12/2008 17:03



Oui, la pauvre Anne-France, elle s'est battue comme elle a pu avec ces sacrées "ouvertures faciles"...enfin soi-disant faciles!! Haaaa, ça m'a fait du bien de passer
ma rage sur ces emballages à la noix!! Rires!


A bientôt Loralie :-))



Fardoise 30/11/2008 23:15

Cela ressemble fort à un repas chez moi, je croyais que cela n'arrivait qu'à moi ! Bonne semaine.

Nickyza 01/12/2008 00:16



Et non, Fardoise, il n'y a pas qu'en Avignon que ces choses-là arrivent: nous en sommes toutes (et tous???) victimes de leur marketing mensongeux!


Mesdames, ne jetez jamais vos ouvre-boîtes et ciseaux à la poubelle,car il faut se méfier quand il est écrit "ouverture facile": les pires ennuis vous attendent!!
Rires!!


Bonne semaine à toi, Fardoise :-))



Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre