Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 18:04





 

Yalla, petite sœur des pauvres, yalla ! Pars rejoindre le repos éternel que tu as si bien mérité, toi qui t’es tant donné pour les autres, sans relâche !

70 000 enfants de par le monde vont rester orphelins mais ces enfants entendront toujours la voix de Sœur Emmanuelle qui leur a légué l’amour en héritage.

Toujours nous entendrons la voix haut perchée de ce petit brin de femme qui soulevait des montagnes pour sauver les enfants qu’elle ne supportait pas de voir mourir…

 

Energie, opiniâtreté, humour, amour, franc-parler, Sœur Emmanuelle vivait avec son temps et se battait pour la cause des femmes et la vie des enfants ! Elle était sur le terrain, vivant dans les ordures avec les plus démunis…

Evoluant avec son temps et les réalités du monde, elle avait écrit au Pape en son palais pour permettre la pilule…

 

Le timbre de sa voix énergique résonnera encore longtemps à nos oreilles car Sœur Emmanuelle a tout fait pour que la relève soit assurée et que plus jamais on ne supporte de voir des enfants mourir et que l’on œuvre, à notre échelle, selon les principes simples qu’elle nous confiait :

 

« Partout et toujours, cherche sans te lasser le remède qui soulage, sème l'espoir : ça vivifie et ton amour peut faire des miracles »

 

« On ne possède pas le bonheur comme une acquisition définitive. Il s'agit à chaque instant de faire jaillir une étincelle de joie. Ne l'oublions pas : "Souris au monde et le monde te sourira. »

 

« Si tu veux vivre, tu dois aimer ! »

 

« Nous avons le devoir de chercher à travers les événements les plus terribles, à travers le ciel le plus noir, le coin du ciel un peu bleu. Il y a toujours dans le ciel d'orage une toute petite éclaircie. Donne-toi comme règle de regarder le côté lumineux de tout. »

 

Oui, à notre échelle, dans notre vie de tous les jours, si nous essayons d’adopter ces quelques principes, peut-être le monde en sera-t-il meilleur…

 

« Yalla Emmanuelle, en avant, lève-toi, va vers les autres comme ton Pape : le repos c'est pour l'éternité. »

 

et Sœur Emmanuelle, jusqu’à la fin de sa vie, jusqu’à la veille de ses cent ans, ne s’est jamais octroyé de repos, gardant au fond du cœur et de l’esprit le devenir de ses enfants et œuvrant jusqu’à la dernière minute pour leur bonheur, comme une mère, triste et inquiète de devoir les quitter…





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Azalaïs 26/10/2008 17:43

yalla! Quand on le voyait, quand on l'entendait, on se sentait tout propre et tout regonflé, avec un courage sans bornes! elle va nous manquer! Il doit bien y en avoir d'autres des comme elle mais on préfère nous montrer toujours ce qui est moche et ce qui fait peur!

Nickyza 27/10/2008 02:36


Oui, heureusement, à priori elle a assuré sa succession...C'est soeur Sarah qui veille maintenant sur les chiffoniers du Caire...et puis de là-haut, t'inquiètes, elle veille sur tous ses enfants,
de son petit oeil vif !


guthin 24/10/2008 19:11

Rien avoir avec ce superbe hommage ...mais pour les poireaux tu as besoin que je vienne les arroser afin qu'ils prennnent bien racine...non je rigole merci pour ta fidèlité je remarque quand même une chose c'est que mon lutin a plus de chance que sa plume auprès de la gente féminine ...Non, non pas de la jalousie simple constatation..
Bon Wick à toi
Bisous

Nickyza 26/10/2008 01:44


Mouhahaha, que viennent faire les poireaux qui prennent racine dans cet article-là !!!!! Haaaaaaa Guthin, je n'en peux plus de rire !!!! Bien contente que le lutin soit revenu enfin et je dirai SI
Guthin, tu ES JALOUX, si, si et c'est pas beau!!


Violette la Dame mauve 24/10/2008 01:02

C'était une femme exceptionnelle... Il eut fallu qu'elle devienne éternelle mais elle l'est et le restera dans les esprits. Bises

Nickyza 26/10/2008 01:37


D'accord avec toi, Violette, Soeur Emmanuelle et l'abbé Pierre resteront toujours" éternels". Jamais on n'oubliera leur voix; elles résonneront toujours à nos oreilles :-)


Nettoue 22/10/2008 19:15

Elle va nous manquer, on ne pensait pas toujours, à elle, mais on l'a savait présente. elle va nous manquer, , elle me manque déjà ! Là où elle est, elle a retrouvé l'abbé Pierre, mon héros. Ils sont bien ensemble.. On les aime
Merci de ton reportage , je t'embrasse
Nettoue

Nickyza 26/10/2008 01:32


Elle était si discrète dans sa grande bonté...Oui je suis sûre comme toi qu'elle a retrouvé l'abbé Pierre et que tous les deux profitent bien de leur repos bien mérité!
N'empêche...des gens comme eux...on n'en trouve pas à tous les coins de rue et oh, oui qu'ils vont nous manquer!


Noëlle 22/10/2008 18:33

C4EST UNE PERSONNE RARE ET J 'AIME BEAUCOUP CE QUE TU EN DIS.... quelle force de caractère , et joie de vivre elle a communiqué en toute simplicité!

Nickyza 26/10/2008 01:26


Oui Noëlle, c'était vraiment une femme exceptionnelle avec un coeur gros comme ça!


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre