Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 04:14


Le soleil, comme une boule de feu incandescente descend doucement sur la mer.

De gros nuages gris et roses s ‘effilochent.

Le rouge, l’orangé, le mauve se fondent dans le bleu.

Le soleil reste en suspension, quelques instants, au-dessus de la ligne d’horizon.

Un silence profond prend possession des lieux, comme si la nature toute entière suspendait son souffle, pour rendre à l’astre qui meurt un dernier hommage…

Au loin, seul le ressac de la marée descendante émet un long chuintement.

Tout à coup, une détonation retentit dans les dunes, de l’autre côté de la petite baie protégée par l’estuaire de la Canche.

Un grand cri s’élève au-dessus des oyats, suivi d’une envolée brutale.

A contre-jour, il semble qu’un épais nuage sombre envahit le ciel, pour se déplacer à vive allure en direction du soleil couchant.

Des centaines de mouettes affolées, en masse compacte, crient et envahissent l’espace.

Elles forment un écran entre la plage et le soleil qui tombe, pour soudain, se disperser sur la toile de couleurs en une étoile géante.

Comme un large filet de pêcheurs déployé sur la mer, les mouettes quadrillent le ciel orangé et strient le soleil qui s’est fait boule de feu posée sur la mer.

Un incendie brutal met le feu au ciel.

Le soleil est maintenant à moitié englouti par les flots et le silence est retombé soudainement.

En spectatrices privilégiées, les mouettes, calmées, se sont posées sur l’eau, se laissant doucement bercer par les vaguelettes.

Résignées,elles semblent guetter les ultimes rayons plongeant à l’horizon.

Une petite fille, les yeux écarquillés devant tant de beauté, rompt le silence et d’une voix chantante, elle compte jusqu’à 60 : l’instant précis, où la mer aura entièrement englouti la boule écarlate.

Les couleurs sont avalées par les flots, et la voûte des cieux se referme peu à peu, enveloppant la plage d’une couverture laiteuse.

                                                                     

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

orphea 30/06/2008 07:36

de belles images et couleurs dans les mots!la dernière phrase est un petit bijoux..

Nickyza 30/06/2008 13:27


Merci Orphéa d'être passée contempler les couleurs de mon coucher de soleil :-))


pol 29/06/2008 19:07

Fermeture estivale de ma boutique.Bonnes vacances
@Bientôt

Nickyza 29/06/2008 23:54


Tiens, tu vas aussi admirer les couchers de soleil sur la mer???


Guthin 29/06/2008 18:27

Voici une obsevation fort bien relatée là les forces du ciel rencontrent celles des flots.

Nickyza 29/06/2008 23:54


Oui, ce fut un bien joli spectacle!!! Les mouettes qui ont envahi le ciel comme pour retenir le soleil...impressionnant! :-)) Merci d'avoir assisté à la scène avec moi, petit lutin!!


scoobydu41 29/06/2008 15:30

on s'y croirait, beau texte!

Nickyza 29/06/2008 23:49


Merci Scoobydu :-)) ce coucher de soleil était vraiment magnifique!! Il fallait que je tente de décrire cette beauté puis le silence qui s'est installé avec
l'obscurité...


Présentation

  • : La caverne des mots
  • La caverne des mots
  • : Bienvenue dans ma caverne où les mots sont rois! Entrez, asseyez-vous...Ici, poésies, nouvelles, petits billets de papier aigres ou doux, chansons...Un moment convivial à partager en échangeant nos mots!Café ou thé?
  • Contact

A Livre Ouvert Ou... Fermé

  • Nickyza
  • Je suis…
 
 Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.
  • Je suis… Une silhouette évanescente, une ombre sous la lune blanche, juste un reflet dans un miroir où se reflètent mes mots…Mes mots qui résonnent en écho à d’autres mots, les vôtres, et ceux de mes auteurs favoris.

 
  Bienvenue dans ma caverne peuplée de livres ! A la nuit tombée, lorsque je dors, les livres s’échappent des rayonnages et partent en voyage. Les mots volent hors des pages et dansent une carole à en perdre voyelles et consonnes. Les auteurs et leurs héros devisent de tout et de rien, en refaisant le monde, confortablement installés dans les fauteuils du salon. Parfois leurs éclats de rire ou de voix troublent mon sommeil. Aux premiers rayons du soleil, à l’heure des rêves enfuis, mes livres regagnent sagement leur place, alignés sur l’étagère. Seuls quelques mots errent encore, surpris par la clarté du jour…

Bienvenue !


Retour à la page d'accueil


Pour ne rien rater des parutions de mes articles, inscrivez-vous à ma newsletter (dans la colonne de droite ! ) ainsi vous serez tenus informés dès publication !





Au Grenier Encore Des Livres

Mes textes sont protégés

 

 

    5JWU185-1-Logo-Copyright-France.gif

 

 

 

 

Mon recueil de nouvelles :

" Petites histoires et autres fariboles en terres de Champagne "

 à commander ici 

 

 

        Pub Fariboles1

Pages

Et les minutes défilent

Quelques citations...


"Ecrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit." (M. Duras)

 

"Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu." (Jules Renard)

"Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle." (Proverbe africain)


 "Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir." (Jean Mermoz)

"Comment se tue en nous l’amour ? Trois degrés : souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive à l’indifférence finale." (Sainte-Beuve)
 

 "Créer c’est vivre deux fois." (Albert Camus)

 "On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme." (Douglas MacArthur)


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe ce n’est pas sa longueur, mais sa valeur." (Sénèque)


"La vie est finie quand tu ne surprends plus personne." (Coluche)

"L’indifférence est une paralysie de l’âme." (Anton Tchekhov)








Paperblog

Texte Libre